Fin du télétravail et Qualité de Vie au Travail (QVT)

Retour à QUALIBLOG | Le blog du Manager QSE

Fin du télétravail et Qualité de Vie au Travail (QVT)

Quel chef d’entreprise ne s’est pas interrogé au moins une fois sur l’utilité de mettre en place une démarche de qualité de vie au travail au sein de son entreprise ?

Difficile de faire l’impasse sur ce sujet. D’autant plus depuis l’arrivée du Covid et l’obligation de mettre en place  le télétravail. En effet, comment maintenir l’implication des salariés à distance ? Comment motiver les équipes ? Comment préserver le sentiment d’appartenance à l’entreprise ?

Ainsi, après avoir été confronté à la mise en place d’une nouvelle organisation du travail, les entreprises doivent de nouveau, aujourd’hui, faire face à un nouveau défi : faire revenir leurs salariés sur site.

Si certains salariés seront ravis de retrouver le lien social et les locaux de l’entreprise, d’autres vont réaliser qu’ils vont devoir renoncer à une certaine qualité de vie et ainsi en parallèle, devoir renouer avec certaines contraintes.

Ainsi, plus un salarié est impliqué plus il reviendra facilement sur site. Et un des moyens de travailler sur cette implication est de mettre en place une politique de qualité de vie au travail.

Alors, pour relever ce nouveau challenge, penchons-nous sur ce qu’est la QVT.

Engager des actions sur la QVT intéresse donc autant les salariés que les responsables d’entreprise puisque l’implication des salariés est à la source de gains de performance et d’innovation.

Quelles sont les étapes indispensables pour la mise en place d’une démarche QVT ?

La base d’une stratégie QVT réside dans un recueil d’information pouvant se faire par le biais d’un baromètre de satisfaction par exemple.

Dresser un état des lieux est en effet indispensable puisqu’il permettra d’identifier les actions les plus pertinentes à mettre en place et ainsi, obtenir l’adhésion des salariés. Cela évitera de dépenser de l’énergie à tenter de faire participer les salariés à des actions qui finalement ne les intéresseront pas.

Mais attention également à l’effet contre-productif de ce baromètre si, par la suite, aucune action n’est engagée.

Enfin, comme toute démarche qualité, celle-ci doit s’inscrire dans le temps et être portée par la direction. Sans ces deux critères, aucun effet ne pourra être perçu durablement.

En conclusion, la mise en place d’une démarche QVT s’inscrira dans le cadre de stratégies différentes selon les entreprises : si certaines entreprises mettent en place une démarche QVT par obligation, pour réduire la survenue des risques psychosociaux, d’autres poursuivront des logiques d’attractivité des talents en travaillant leur marque employeur ; Ou encore, certaines y verront une façon de repenser leur organisation du travail et une possibilité d’accroitre leur compétitivité.

Soulignons pour finir que la qualité de vie au travail converge de plus en plus nettement avec un autre sujet de négociation, la responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise. La QVT apparaît ainsi de plus en plus comme le déploiement au sein de la relation de travail des principes de la RSE, soucieuse de l’impact des activités sur le travailleur et son écosystème.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour à QUALIBLOG | Le blog du Manager QSE