Méthode pour déterminer la sensibilité des milieux (analyse environnementale)

Forums Management QSE Management de l’environnement Méthode pour déterminer la sensibilité des milieux (analyse environnementale)

  • Ce sujet contient 25 réponses, 4 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par HenriPrev, le il y a 3 mois.
11 sujets de 16 à 26 (sur un total de 26)
  • Auteur
    Messages
  • #20290
    samerfares
    Participant

    Bonjour,

    Je travaille sur l’analyse environnementale de mon entreprise. Je cherche des critères de cotation de la sensibilité du milieu (Nuisance c-à-d bruit, luminosité).

    En effet, nous avons déjà des critères mais elles sont plutôt vieilles et incohérentes en fonction de la localisation de notre usine.

    Ce qui est écrit dans notre cotation sensibilité du milieu (Nuisance c-à-d bruit, luminosité) :

    • Zone urbaine avec zone sensible à proximité (ERP…) – 100 m ——> 5
    • Zone avec quelques habitations proches entre 100 et 200 m ——> 3
    • ZAC, ZI (zone industrielle) ——> 1

    En fait, ce que l’auditeur nous a dit c’est que nous avons une seule usine donc il y en a aucun sens de catégorisé ce critère par rapport à la sensibilité du milieu. Donc dans n’importe quel risque relié à la nuisance on marque à chaque fois la même chose « Zone avec quelques habitations proches entre 100 et 200 m ———> 3 ».

    L’auditeur m’a demandé de changer ou modifier ce critère pour que ça semble plus logique.

    Est-ce que quelqu’un pourra me donner des idées pour pouvoir changer ce critère ?

    Merci d’avance !

     

    #20292
    Fabien89
    Participant

    Bonjour,

    Effectivement, revoir les critères de cotations me semble pertinent.

    Une idée sur la nuisance liée au bruit : tu faire ta cotation en fonction du niveau de bruit ressenti à une distance donnée.

    Par exemple :

    • à 10 m de l’entreprise, facteur 10 car très bruyant
    • à 50 m, facteur 7 car atténuation
    • et ainsi de suite…

    Par contre, il faudra déterminer ces critères en réalisant une série de mesure en extérieur si possible.

    Ces critères doivent refléter l’impact de ton usine sur l’environnement alentour.

    Par ailleurs, une table de critères avec un nombre de facteurs paires (1, 3, 7, 10) est plus judicieux qu’avoir un nombre impair (1, 3, 5). En effet, la tendance sera de choisir le facteur 3 et aller vers l’amélioration sera compliquée.

    #20293
    HenriPrev
    Maître des clés

    Petite lecture pour Samerfares : https://qualiblog.fr/forums/sujet/methode-pour-determiner-la-sensibilite-des-milieux-analyse-environnementale/

    Fabien je ne comprends pas bien ta double proposition pour le bruit (10 à 10m bruyant, 7 à 50m atténuation, etc…) que « cotes-tu » si bruyant à 50m ou atténué à 10m ?

    A+

    #20294
    Fabien89
    Participant

    C’était un exemple Henri

    #20295
    samerfares
    Participant

    Bonjour Fabien,

    Grand merci pour votre réponse rapide.

    D’accord je prendrai en considération ce que vous dites.

    Par contre, qu’est ce que vous pensez de cette idée :

    – Bruit de l’installation en limite de propriété supérieur à 70 dB(A) journée et 60 dB(A) nuit –> 3

    – Bruit de l’installation en limite de propriété >60 dB(A) en journée et >55 dB(A) la nuit –> 2

    – Bruit de l’installation en limite de propriété >50 dB(A) en journée et > 45 dB(A) la nuit –> 1

    En fait les nombre de facteurs utilisés chez nous sont les suivants (1, 2, 3, 4, 5).

    #20296
    Fabien89
    Participant

    Selon vos installations, cela peut être une bonne idée pour la nuisance liée au bruit.

    Toutefois, je mettrai un facteur 4 en plus.

    Je me suis mal exprimé plus. Le fait d’avoir un nombre de facteurs impair incite grandement les gens à choisir celui du milieu, chez vous le facteur « 3 ».

    Je mettrai plutôt en place des facteurs « pairs » (1, 2, 3, 4), cela vous oblige à choisir et à ne pas vous situer au milieu.

     

    Fabien

    #20297
    samerfares
    Participant

    D’accord !

    Je vous remercie pour votre aide.

    J’en ai plusieurs questions à vous posez la semaine prochaine si vous êtes d’accord concernant l’analyse environnementale de mon entreprise.

    Merci d’avance

     

    #20298
    Fabien89
    Participant

    Pas de soucis, j’essaierai d’y répondre.

     

    Fabien

    #20299
    HenriPrev
    Maître des clés

    (suite)

    Désolé Fabien même c’était un exemple je n’ai pas compris sa pertinence. Même sur un exemple tu peux m’expliquer ta proposition.

    Samerfares, une échelle bruit basée sur des mesurages en limite de propriété au moins c’est objectif*. Par contre ça n’illustre pas la sensibilité du milieu exposé (ex : 70 dB(A) journée n’ont pas le même impact s’il y a un désert autour de l’établissement ou s’il y a une zone d’habitation…).

    * du coup Fabien ta remarque sur l’intérêt d’une échelle paire « pour éviter que les gens choisisse le milieu » n’est pas pertinente (on n’a pas à faire un choix subjectif, c’est le sonomètre qui tranche).

    PS : en annexe du règlement européen EMAS il y a ce qui à mon avis est la meilleure référence pour aborder  l’analyse environnementale.

    A+

    #20300
    samerfares
    Participant

    Bonjour Henri,

    Merci pour vos remarques.

    Qu’est ce que vous suggérez comme idée ?

     

    samer fares

    #20301
    HenriPrev
    Maître des clés

    (suite)

    Difficile de te suggérer une idée sans connaître ton entreprise et son contexte, tes ressources. Mais un peu de biblio avec Google-ton-ami,  Qwant ou autre, te permettra certainement de capter des choses qui alimenteront ta réflexion. Par exemple :

    – D’un point de vue général (même si le document a une dizaine d’année) :

    http://lodel.irevues.inist.fr/dechets-sciences-techniques/docannexe/file/1204/5_cikankowitz.pdf

    – Pour le bruit en particulier :

    https://www.vd.ch/fileadmin/user_upload/themes/environnement/bruit/fichiers_pdf/attrib_degres_sensi_bruit_01.2012.pdf

    – Etc…

    A+

11 sujets de 16 à 26 (sur un total de 26)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.