Reconversion après poste QSE

Forums Management QSE Discussions Reconversion après poste QSE

Étiqueté : 

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #18929
    Asixu
    Participant

      Bonjour à tous,

       

      Je suis en CDI dans le milieu du QSE depuis 7 ans (9 si on compte l’alternance) et je suis en pleine réflexion sur une reconversion pour quitter ce milieu.

      J’ai exercé dans différentes entreprises, de tailles variables (de -50 salariés au groupe international de 23 000 collaborateurs) et dans divers secteurs (service, transport, agroalimentaire) .

      A chaque fois je fais le même constat : j’aime mon métier mais je n’aime pas les conditions dans lesquelles je l’exerce. Dans chaque entreprise, c’est le même discours, les fonctions transversales sont là pour accompagner les managers directs et non pas pour faire à leur place. Malheureusement, derrière cette belle politique d’entreprise se trouve une réalité plus sombre : les fonctions transversales sont au service des managers et servent de soupape de sécurité pour les tâches que les managers ne veulent pas ou ne savent pas faire.

      Dans mon entreprise actuelle, je suis seule dans le service QSE pour 500 salariés. Au recrutement il m’a été annoncé que la politique groupe se basait sur une grande autonomie des sites et une internalisation par les managers et les services d’une partie des fonctions QSE (analyse de risque, Plan de Prévention, Protocole de Sécurité, accueil sécurité, suivi des NC machines, VGP etc…). Mon rôle devait être d’analyser les AT/MP, de mener la démarche de prévention des MP, de conseiller et d’accompagner les managers sur le suivi du plan d’actions, d’auditer le site, d’animer les CSSCT et de m’occuper de la mise en place de projets d’envergures au niveau de l’usine (ex : apport de l’expertise QSE dans les projets de déploiement de nouvelles technologies comme des systèmes robotisés… ).

      La réalité est tout autre, les managers et services n’ont pas internalisé grand-chose, le site est en retard sur absolument tout d’un point de vu QSE (Document Unique plus à jour depuis 5 ans, des centaines de non-conformités machines, même les basiques comme les registres réglementaires n’étaient pas présents…). Et comme nous avons des accidents de travails graves, j’ai la CARSAT et l’inspection du travail (et la DREAL mais c’est une autre histoire) sur le dos.

      Cerise sur le gâteau, le groupe vient interférer dans les décisions (le plus souvent sans aucune logique avec la situation réelle), impose des actions chronophages (en lien avec des engagements fermes avec les partenaires sociaux qu’il faut absolument tenir sous peine de mouvement social) alors que nous n’avons déjà pas le temps de faire « la base ». Conséquences : les managers refusent de s’occuper des tâches QSE et ma direction me demande de m’en occuper « même s’ils ont conscience que ce n’est pas mon travail ». bien évidement, c’est mission impossible de gérer seul les aspects QSE d’une entreprise de 500 salariés et encore moins avec 10 ans de retard à combler. Je précise que j’ai déjà échangé sur ce sujet avec ma direction, ils « m’entendent » et « me comprennent » mais rien de concret ne sort de ces échanges.

       

      Y-a-t ’il parmi vous des personnes qui sont ou se sont retrouvées dans la même situation que moi ? Qu’elle a été votre stratégie : reconversion ou changement d’environnement de travail pour (enfin!) trouver une entreprise qui respecte la fonction QSE ?

      #18934
      Butsu18200
      Participant

        Bonjour,

        Le poste d’auditeur QSE serait peut-être à envisager ?

        Plutôt que de vous acharner à mettre en place un SMQ/SST/E, votre mission serait à présent de le contrôler dans les entreprises ?

        Dans l’attente de votre retour

        Cordialement

        #18935
        THAUMASIA Conseil
        Maître des clés

          Bonjour,

          Effectivement, c’est une situation parfois vécue par certain.e.s de nos client.e.s : au-delà des promesses et des engagements parfois annoncés à grands renforts de politiques et déclarations de toutes sortes, la réalité et le vrai leadership est parfois qu’il n’y a aucun leadership en « vrai ».

          Ce n’est effectivement pas la majorité des cas (dans le contexte dans lequel nous évoluons), mais cela existe. Les deux stratégies sont alors (pour le/la responsable concerné.e) :

          – de s’appuyer sur l’analyse et la gestion des risques et sur les modes d’information et de revue existantes avec la Direction (revues de Direction et revues ou comités intermédiaires) afin de partager les risques, et donc, de les faire connaitre à la Direction. « Elle » ne pourra plus les ignorer, les accepter peut-être, mais pas ne pas les connaitre. A partir de là, cela devient leur responsabilité également (pas de prise de conscience à attendre à ce stage, mais au moins un partage de responsabilité). Parfois, cela initie le début de la compréhension.

          – de changer de société. Dans le contexte que vous décrivez : il n’y a pas de raison que votre environnement change. Soit vous l’acceptez, soit vous ne l’acceptez pas. Dans ce dernier cas : vous avez capté une expérience qui a de la valeur et il est peut être temps de faire fructifier votre « capital compétence » ailleurs. Évidemment, la situation économique n’est pas excellente en ce moment : mais vous avez le temps de trouver en commençant à chercher… maintenant.

          #18938
          Asixu
          Participant

            Bonjour,

            Merci pour vos réponses.

            Le poste d’auditeur n’est pas compatible avec mes choix de vie (déplacement ++ et découchés), tout comme le conseil.

            Après deux années à gérer les urgences (injonctions, arrêts machines, NC, PDP, PS …) j’essaye de revenir aux basiques. L’évaluation de risque est au programme de l’année prochaine avec détachement de 2 personnes à 30% du temps. Une victoire? Et bien pas vraiment, les choses ont bougées seulement après menace de dénonciation à l’inspection du travail par les membres CSE… En parallèle nous continuons notre fuite en avant en faisant (mal) des actions non prioritaires.

            Changer d’entreprise, c’est bien le sujet. Mais beaucoup de mes collègues de promo font les mêmes constats que moi, il est difficile de trouver une bonne entreprise car les bonnes places tournent peu. Puisqu’il est question de changer, pourquoi ne pas changer le métier? Il me semble plus simple de se reconvertir à 30 ans plutôt qu’à 40.

            #20800
            ade24
            Participant

              Bonjour,

              En faisant des recherches pour une reconversion professionnelle, je suis tombée sur ce blog. Malgré le post un peu ancien, je me permets d’écrire afin de savoir si finalement vous avez trouvé votre voie? Cela peut peut-être m’aiguiller dans ma quête d’un nouveau sens à ma vie professionnelle.

              Merci par avance

              #21089
              sarahF
              Participant

                Bonjour!

                J’arrive peut-être un peu tard, mais j’ai occupé un poste de QSE sur un site industriel pendant 4 ans. C’était passionnant, et j’avais la chance d’être dans une structure où j’avais une vraie marge de manoeuvre et une prise directe au directeur de site.

                Mais depuis j’ai trouvé encore mieux! J’étais en effet sur un site ICPE, et je me suis faite « recruter » par mon inspecteur ICPE.

                C’était au prix d’un concours (j’ai passé le TSEI personnellement), mais relativement simple. Et depuis j’ai l’impression d’avoir tout ce que je recherchais d’un poste QSE, sans les inconvénients !

                On est au contact régulier des entreprises, dans des domaines variés, avec un regard global sur tout un tissu industriel mais en pouvant aussi rentrer dans le détail de chaque site. On se sent utiles au quotidien, en assurant un rôle de garde-fou qui contre-balance les influences du pur financier sur les sites à enjeu… Bref, tout n’est pas rose, mais il y a vraiment de quoi s’amuser et s’épanouir, et avoir été QSE est un vrai plus dans ce métier !

                (Au passage, je suis plus payée que dans le privé)

                Ma réponse à votre question est donc : inspecteur de l’environnement en DREAL.

                Si ça vous tente, moi je suis passée par là : concours Tspei externe. N’hésitez pas trop longtemps, je crois que pour cette année les inscriptions sont pour juin! Et en cas de questions, vous pouvez essayer de joindre l’UD Dreal de votre département, et des gens comme moi devraient prendre le temps de vous répondre.

                #21306
                JoM
                Participant

                  Bonjour à vous,

                  J’arrive aussi un peu en retard sur ce blog comme ade24, je suis dans le milieu du QHSE depuis 5ans et en pleine volonté de reconversion après diverses déceptions. C’est agréable de constater que je ne suis pas le seul dans cette situation…

                  Merci en tous cas sarahF je vais contacter mon UD de DREAL rapidement pour découvrir profondément leurs missions et je pense essayer également de contacter la CARSAT dans la même idée.

                   

                  #21319
                  Koara
                  Participant

                    Bonjour à tous,

                    J’arrive également en retard sur ce post et suis rassurée de constaté que je ne suis pas la seule dans ma situation.

                    Je suis actuellement dans un société de moins de 50 salariés mais qui à un SMQ avec 20 ans de retard…..

                    Lors de l’entretien on m’annoncé que les activités de mon prédécesseur été inconnue de la direction, que j’aurai le champs libre pour faire évoluer les choses etc (vous connaissais la chanson)

                    La réalité est tout autre, je dois demandé l’autorisation à ma direction pour tout, même une simple évolution d’un document qualité. Je ne peut décider de rien seule, quand j’essaye de faire de la communication interne sur des dates clés type audit ou visite client je m’entends dire que ce n’ai pas à moi de faire ça.

                    Quand je fait simplement mon travail de recherche pour des NC internes je me retrouve en position d’agresseur à me prendre la tête avec des collègues et la direction me dit « laisse couler » sauf que je n’y arrive pas.

                    Et le pire de tout c’est qu’à chaque changement ou évolution que je souhaite mettre en place pour ne serait-ce qu’être en conformité avec la législation on me répond « ça fait 30 ans que c’est comme ça pourquoi changer »

                    C’est une entreprise d’un autre temps qui ne voit la qualité uniquement à travers la satisfaction client et la qualité des produits qui sortent d’usine.

                    Bref tout ça me pèse de plus en plus, j’aime mon métier mais je n’en peu plus de toujours être dans le conflit ou de devoir demander l’autorisation pour faire mon travail. Je suis seule à la qualité et n’est personne de qualifié au sein de mon entreprise pour me soutenir.

                    Je me pose donc la question de la reconversion mais je ne sais pas dans quel domaine…

                    Merci pour le partage de vos expériences

                    #21320
                    evitbit
                    Participant

                      Hello there,

                      Like ade24, I also join this blog a little bit later than usual. I’ve been taking the QHSE for five years and have a strong desire to retrain as a result of numerous setbacks. It’s good to know that I’m not alone in this circumstance.

                      In any case, I’m grateful, SarahF I’ll speak with my UD of DREAL right away to learn more about their missions, and I believe I’ll also try to reach out to the CARSAT with the same intention.

                      share this site for everyone.

                    9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
                    • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

                    Partager cette publication