mise en place contrôle de poids

  • Ce sujet contient 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par ItachiE36, le il y a 3 mois.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #21292
    ItachiE36
    Participant

      Bonjour,

      Je travaille en qualité au sein d’une entreprise de fruits et légumes.

      Je travaille actuellement sur la métrologie pour mettre en place un contrôle de poids (je me réfère au « guide de bonnes pratiques concernant les modalités du contrôle métrologique interne à réaliser par les emplisseurs et importateurs de produits préemballées« , publié par la DGCCRF en 2014 et qui reprends les différents textes de loi). Ce contrôle se fera manuellement via un IPFNA.

      La valeur nominale sur nos emballages est par exemple de 400g. Les barquettes sont remplies manuellement par des opératrices, et il y a donc un fort écart type (en moyenne écart type de 35 sur 20 échantillons, il y a un fort surdosage)

      Le guide dit qu’il faut « décaler » le seuil de centrage au delà d’un certain écart type (qu’on dépasse largement). Problème, si je décale le nouveau seuil de centrage se situe vers 470g, et là j’ai beaucoup plus que 2% de défectueux, alors que je suis toujours bien au dessus des 400g de valeur nominale sur l’emballage …

       

      L’article parle de « capabilité machine » pour cet écart type, est-ce que ça s’applique pour nous alors que tout est manuel ? Comment puis-je faire ?

      Merci par avance,
      Matthias

      #21293
      HenriPrev
      Maître des clés

        Hello !

        Je ne connais absolument pas le guide que tu as cité Itachie ni la réalité des postes de remplissage manuel en question mais sur la base de ce que j’ai compris de ta problématique moi je ne chercherais pas à « décaler* le seuil de centrage au delà d’un certain écart-type » pour garantir que les opératrices remplissent toujours les emballages au moins à 400g et tendre ainsi vers 2% de remplissages défectueux maxi.

        * avec augmentation du gaspillage actuel de contenu emballé déjà conséquent.

        Je mettrais en cause le procédé de remplissage manuel produisant ces grands écarts de remplissage actuels. Sans aller effectivement jusqu’à le voir comme une « machine », je considèrerais au moins « l’outil » du mode de remplissage actuel des emballages. C’est au niveau de cet outil (de ce procédé manuel) qu’il y a certainement à progresser pour diminuer l’écart-type des remplissages à une valeur plus réduite (et donc moins de perte de contenu vendu…).

        Résumé : améliorer les modalités de remplissage plutôt que décaler les paramètres de contrôle du pesage.

        A+

        #21298
        HenriPrev
        Maître des clés

          PS : qu’en dis-tu Itachie ?

          #21303
          ItachiE36
          Participant

            Pardon pour cette réponse tardive le mail était dans les spams !

            J’ai eu des éléments de réponses : en fait ce chapitre concerne bien uniquement le réglage dans le cas d’une machine utilisé par un industriel, je peux donc tout à fait utiliser la valeur nominale de l’emballage.

            Merci :=)

             

          4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
          • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

          Partager cette publication