Thèse professionnelle domaine QSE

Forums Management QSE Management de la qualité Thèse professionnelle domaine QSE

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #9066
    dey
    Participant

    Bonjour à tous,

     

    Dans le cadre de mon mastère spécialisé en management QSE, je dois réaliser un travail de recherche en 6 mois (thèse professionnelle) sur un sujet de mon choix. Le plus difficile pour moi est le choix du sujet, puisque je dois répondre à une problématique QSE (Q ou S ou E) en proposant une solution et en vérifiant son applicabilité en entreprise (pas uniquement dans l’entreprise au sein de laquelle je travaille actuellement).

    Beaucoup de thèmes me sont déjà venus à l’esprit, cependant la plupart des sujets on déjà une solution (outils de l’ANACT, INRS etc…).

     

    J’ai pensé à :

    Risques Psychosociaux (RPS)

    • Mettre en place un système permettant de diagnostiquer les RPS en entreprise

    • Un outil permettant d’intégrer les RPS dans la culture de l’entreprise

    • Grouper Managers et RPS: une sorte de quizz: êtes vous un bon manager (en ce qui concerne les RPS)

     

    EVALUATION DES RISQUES

    • Mettre en place un outil d’évaluation des risques génériques pour les entreprises. Cet outil serait modulable, en effet les entreprises pourraient le faire vivre)

     

    QSE

    • Un guide méthodologique pour un responsable QSE junior: je viens d’être diplômé, j’arrive en entreprise et je dois faire vivre le système, que dois je faire?

     

    SECURITE

    • Un outil permettant d’évaluer la culture sécurité d’un groupe: entre ce qui est en place et ce qui est compris, accepté, intégré

     

    Dans les quatres cas, je dois approfondir, je ne sais pas encore comment m’organiser, ni si une solution est déjà en place. Est-ce que c’est faisable en 6mois et est ce que mon travail est pertinent et servira aux entreprises. Je me donne la fin du mois pour choisir mon sujet et émettre un plan.

     

    Je fais donc appel à vous. Qu’en pensez vous?

     

    Je vous remercie par avance

    #11614
    Shawar
    Participant

    Salut:

     

    RPS: 

    – outil de diag an entreprise : c’est très très compliqué de faire un outil type (trop de spécificité locales). La méthode la plus efficace restant les entretiens et les études de poste (à mon avis)

     

    -Intégrer les rps dans la culture: il existe de nombreux supports de com sur le sujet.

     

    – Manager et RPS: l’idée est très intéressante et pertinente. Attention néanmoins à la formulation « êtes vous un bon manager »

     

    EvRP:

    le plus gros du travail en EvRP, c’est les études de poste terrain. De très nombreuses grilles existent déja pour aider à identifier les dangers et les risques.

    Après vient le document unique (à faire vivre), qui lui aussi dispose de pas mal de modèle proposés par les organismes de prévention.

     

    QSE:

    Manager QSE pour les nuls <img loading= » class= »spSmiley » /> l’idée est intéressante.

     

    Sécurité:

    Évaluation du niveau de sensibilisation à la sécurité. l’idée est également intéressante, mais les moyens de le mesurer vont êtres plus dur à trouver.

     

    Tout est réalisable en 6 mois de travail acharné. Une grosse partie des éléments ci-dessus ne te demanderons pas plus d’un mois ou deux de travail à fond (je parle hors rédaction d’un mémoire nécessitant recherches biblio/épidémio/…).

    Sur le plan classique sur ce genre de projet:

    – 1 semaine de recherche (INRS/Réglementation/existant/biblio)

    – 1 à 2 semaines étude des doc récupérées

    – 1 mois de création d’outil et de test

    #11615
    dey
    Participant

    Voilà un message qui me rassure. Merci beaucoup Shawar, ca m’aide à faire le tri entre ce qui est faisable et pertinent de ce qui n’est pas. Je vais poursuivre mes recherches et essayer de faire un plan pour chacun.Je choisirai mon thème en fonction des réponses des autres participants et du plan que j’aurais développé.

     

    Encore merci pour ta réactivité et tes conseils!

    #11616
    Shawar
    Participant

    De rien,

    si tu a d’autres questions, n’hésite pas.

    #11637
    dey
    Participant

    Bonjour Shawar,

    Après réflexion, je pense que je vais me pencher sur le sujet de mise en place d’un outil pour les Responsable QSE débutants. Cependant je ne sais par où commencer et je cherche quelqu’un pour m’aider à développer le sujet. Pourrais tu m’aider ?

    Pour m’aider à m’orienter sur la forme de mon outil et sur la problématique, je me pose la question suivante : je suis nouveau diplômé, Responsable QSE junior et j’arrive en entreprise, je dois mettre en place, faire vivre et améliorer le système QSE de l’entreprise, par quoi commencer ?

    Est-ce la bonne question ? j’avais pensé à un outil de diagnostic car je n’aurais pas le temps d’éditer la BIBLE du RQSE en 6 mois. Quand je parle de bible j’entends : diagnostic de l’entreprise + plan d’action+ suivi du plan d’action et outils à utiliser. J’ai l’impression que ca me conduirait à éditer un cours de QSE.

     

    Comment dois je m’y prendre ? quelle question me poser ?

     

    Je te remercie par avance

    #11638
    Shawar
    Participant

    Salut,

    L’arrivée dans une entreprise implique systématiquement diag+plan d’action

    Suivant ce que tu a en tête ça peut ressembler à un cours QSE, mais tu peux faire du synthétique et du pratique (le public concerné à des connaissances QSE, cela te permet de viser du concret directement)

     

    Des idées:

    Sur la forme:

    Guide + boite à outil + références/aides existants (sites internet, associations QHSE, forums,…)

     

    Mon fonctionnement sur ton cas: « je suis Jr et je débarque sur un poste de RQSE »

    Les questions que je me pose en arrivant:

    – Quel est le cœur de métier de l’entreprise

    – Son état financier (important pour la pérennité et les investissements potentiels) et la concurrence existante

    – Organigramme hiérarchique

    – Place, autorités/libertés et organisation du service QHSE (et son historique)

    – Normes applicables / certification obtenues ou en projet (et les raisons qui poussent à la certification)

     

    Ensuite place à l’état des lieux :

    Deux cas =>je dois apprendre sur le tas

    Pour apprendre sur le tas (surtout en Jr) :

    – Pratiquer (faire une journée, ou plus, sur chaque poste de prod de l’entreprise)

    – a défaut: étude de poste/audit général

    je maîtrise le cœur de métier (peu probable pour des Jr) où j’effectue un apprentissage sur le tas:

    – Historique de l’entreprise NC/réclamation/audit externes/audits interne

    – Quelles sont les missions qui me sont confiées (objectifs donnés lors du recrutement)

    – quels sont les objectifs que je me fixe avec l’ensemble des éléments que j’ai récupéré

     

    – Je me fixe un planning de réalisation

    cette partie peu se révéler délicate pour un Jr.

    (Mon planning perso inclue en général: 1/3 temps consacré au objectifs hiérarchiques ; 1/3 temps consacré aux objectifs perso ; 1/3 temps consacré aux échanges, services rendus, et en recherche d’info/nouveautés/…).

     

    – Je me met en place des moyens de validation d’atteinte d’objectifs (diffuser ce doc avant la date XX; …)

     

    Bref, chaque item peu faire l’objet d’un guide méthodo et d’un ou plusieurs outils.

    #11647
    Henri
    Participant

    Bonjour,

    Dey, j’ai l’impression que ton sujet en l’état est bien trop ambitieux ou au moins trop flou… Alors voici qq réactions persos / tes réflexions pour t’aider à mûrir ton projet :

    Tu envisages la « mise en place d’un outil pour les Responsables QSE débutants« .

    >> Mais où voudrais-tu « mettre en place » un tel outil ? Je ne comprends pas. 

    Tu te poses la question suivante « je suis nouveau diplômé, Responsable QSE junior et j’arrive en entreprise, je dois mettre en place, faire vivre et améliorer le système QSE de l’entreprise, par quoi commencer ? »

    >> Pour moi il y a une sacrée différence entre la perspective de mettre d’emblée en place un SMI (fichtre !) et celle de trouver un SMI en place à « seulement » entretenir et améliorer… Entretenir un SM c’est une chose mais mener un projet de SM c’est une autre paire de manches !

    >> Et d’ailleurs pourquoi un SMI alors que le jeune diplômé en question pourrait avoir à monter ou trouver seulement un SMQ, ou au contraire un SMQ + SMS&ST, ou encore avoir à ajouter un SME à un SMQ existant, etc…

    (>> Accessoirement un RQSE, junior ou pas, je ne suis pas sûr que ça existe vraiment (si je lis bien les normes de SM) mais c’est une autre histoire)

    Tu penses à un outil de diagnostic faute de temps pour éditer la BIBLE du RQSE en 6 mois (bible = diagnostic de l’entreprise + plan d’action+ suivi du plan d’action et outils à utiliser).

    >> Mais diagnostic… de quoi ? Pour quoi ?

    >> L’idée d’un diagnostic (d’arrivée si j’ose dire ?) est plus raisonnable que l’idée de projet de mise en place d’un SMI de toute pièce.

    Pour ce qui est de tes pistes antérieures :

    >> En guise de système (disons en guise de démarche ou d’outil) permettant de diagnostiquer les RPS en entreprise (dans son EvRP), voire ce que propose déjà l’INRS et qui est très pertinent…

    >> A propos d’évaluation des risques génériques pour les entreprises, quels « risques » envisages-tu ? Tu ne le dis pas. C’est une notion qu’on connaît bien en S&ST et aussi en Envt (sous le terme d’impacts), mais c’est une notion moins pratiquée en Qualité.

    >> Au sujet d’un outil permettant d’évaluer la culture sécurité d’un groupe (ce qui est en place, compris, accepté, intégré…), dans une entreprise pour commencer ce serait suffisant. En matière de S&ST l’INRS propose un outil intéressant (GPS SST 2011) qui peut donner des idées d’extension QSE. NB : tu as déjà le (mauvais à mon avis) réflexe de réduire les risques professionnels à leur seul volet sécurité au travail alors qu’il faut toujours aussi considérer leur versant santé au travail…

    Cordialement.

    #11649
    dey
    Participant

    Bonjour Polo,

     

    Tout d’abord, merci d’avoir répondu à ma demande.

     

    1er point : Pour la mise en place d’un outil pour les Responsables QSE débutants, je pensais à un guide qui les orienterait dans leur démarche, quelque chose qu’ils suivraient par étape, une sorte de guide de bonnes pratiques, méthodologie de mise en place. A la question « Où », je répondrais dans n’importe quelle entreprise qui souhaiterait faire vivre son système QSE (débuter dans la démarche QSE ou améliorer son système) et en particulier les PME, puisqu’en règle générale, les grandes entreprises ont déjà leurs bonnes pratiques.

     

    2ème point : Pour ton second point, attention je ne parle pas de SMI mais de QSE !!!

     

    3ème point : Je me suis dit que je n’aurais surement pas le temps (et également par manque d’expérience) d’éditer un guide méthodo de A à Z, alors je me suis dis que je pourrais certainement travailler sur un outil de diagnostic de l’entreprise. Grace à une grille diagnostic, le responsable QSE pourra évaluer le niveau du système de l’entreprise (le niveau qualité, le niveau sécurité, le niveau environnement) et grâce à cette grille il saura en partie que faire, et pourra établir un plan d’action. Cet outil pourrait lui conseiller les étapes à suivre pour atteindre le prochain niveau.

    Par exemple on pourrait partir sur 5 niveaux dans cette grille :

    –          Niveau 1 : un système sécurité basé sur le bon sens

    –          Niveau 2 : un système sécurité répondant à la réglementation

    –          Niveau 3 : un système sécurité dit « géré », c’est-à-dire que l’on va au-delà du deuxième niveau et on évalue les risques

    –          Niveau 4 : un système sécurité « managé » , on parle de système de management de la sécurité. Ce niveau pourrait correspondre à la 18001

    –          Niveau 5 : peut être envisager un système intégré, compris, appliqué de tous

    Et l’on partirait sur le même schéma pour la qualité et l’environnement

    A chaque niveau, l’outil proposerait des actions pour passer au niveau suivant (que faut il faire au niveau 1 pour passer au niveau 2 ?)

     

    Il faudrait que je réfléchisse à combien de niveau sont nécessaires, l’intitulé pour chacun et qu’est ce qu’il faut faire.

    A la fin je pourrais peut être proposer une grille d’audit pour chaque niveau. (Suis-je conforme au niveau 2 ? oui, dans ce cas je dois penser à passer au niveau 3, sinon je revois les actions à mettre en place). Pour cela il faudrait entrer en contact avec les professionnels.

     

    4ème point : pour ce qui est des risques génériques je penser aux risques chimiques, physiques, biologiques, RPS, ergonomiques.

     

    Cordialement

    #11651
    Shawar
    Participant

    salut,

     

    @ polo:

     Hors sujet: La fonction de RQSE (sous cet intitulé) n’est effectivement spécifiée dans aucune norme, mais présente dans quasi toutes les entreprises disposant d’un système de management Q et/ou S et/ou E … de fait existence fait loi ?!

     


    @Dey
    :

     

    – SMI et Système de management QSE => pas de différence. sans vouloir m’avancer à la place de Polo, je pense qu’il souhaitait souligner que traiter les trois domaines lui parait ambitieux.

     

    – Attention:

    1-une organisation qui répond à la réglementation (si ça existe… surtout en sécurité, entre le code du travail, les conventions collectives, les autres textes applicables, c’est (quasi) impossible pour une entreprise d’être conforme à 100% à la réglementation) est déjà minimum niveau 4 voir niveau 5 sur ta grille.

    2-Si un Système de management est déployé (basé sur iso/ohsas) le personnel est formé sensibilisé et applique les procédures (amalgame entre le niv4 et le niv5)

     

    si je devais reprendre tes niv en matière de sécu:

    niv1 bon sens

    niv2 amorce d’id des risques (document unique existant mais générique/pas à jour/incomplet/…)

    niv3 id des risques et démarche de prévention

    niv4 démarche pro active (anticipation/préparation au changement, réflexions SST lors de l’achat de matériel et de l’établissement de procédure de travail, ergonomie à poste, amélioration des conditions de travail)

    niv5 démarche de certification volontaire

    #11713
    dey
    Participant

    Bonjour à tous,

    Dans le cadre de ma dernière année d’étude en Mastère spécialisé Management Qualité, Sécurité, Environnement, je réalise une thèse professionnelle sur un sujet QSE de mon choix. Cette thèse, qui doit être remise en Mars 2015, doit répondre à une problématique d’entreprise et proposer une solution applicable.

    J’ai choisi de m’intéresser à un outil d’amélioration des performances en QSE.

    Mon travail de recherche s’articulera en 3 phases:

    1. Investigation

      1. Définition de la problématique
      2. Justification du choix (contexte, intérêt, périmètre)
      3. État de l’art (réglementation, normes…)
      4. Analyse de l’existant (pratiques, état des lieux, analyse critique…)
    2. Création de l’outil
    3. Test d’application de l’outil

    Pour ce faire, je cherche à connaître votre point de vue sur l’intérêt et la pertinence de l’outil proposé auprès des utilisateurs et entreprises. Je cherche également à étudier la faisabilité de ce dernier.

    Pourriez-vous m’accorder un peu de temps en répondant à ce questionnaire?
    lien: https://docs.google.com/forms/d/1srkukMuCSNVu7ryARZ4jBfzjgbxXm6Uve9RBmCXonSA/viewform?c=0&w=1&usp=mail_form_link

    N’hésitez pas à le diffuser.

    NB: Au cours de cette étude, QSE correspond à Qualité et/ou Sécurité et/ou Environnement

    #11719
    Henri
    Participant

    Hello !

    Shawar, « existence fait (peut-être) loi »… s’il n’y a pas déjà « loi » ! Je sais bien que des Qualiticiens aiment bien se dire Responsables Qualité (même si en réalité il ne sont pas responsables de la qualité des produits ou services de leur entreprise). Mais en tout cas dans mon domaine « prévention S&ST » la loi est très claire le « responsable S&ST » c’est l’employeur. Le fonctionnel Préventeur c’est le salarié(s) compétent(s) que l’employeur a l’obligation de désigner pour tout ce qui est « Protection Prévention des Risques Professionnels, çà c’est vraiment la « loi »… Que des entreprises considèrent les choses autrement n’y change rien (dura lex sed lex).

    De plus je pense (et il en est ainsi dans de nombreuses entreprises) qu’appeler « Responsable S&ST » le fonctionnel Prévention à la place du « vrai » responsable qu’est le chef d’entreprise et son staff est une erreur pédagogique : pour 1 tel « responsable S&ST » combien alors de managers se trouvent illico presto « irresponsables S&ST », alors qu’en réalité quotidienne, pénale autant que système de management ils sont bien plus responsables de la S&ST dans l’entreprise…! Le Préventeur doit être vu comme un « conseiller » de la Direction et non comme un « responsable » à sa place… (Conseillers Prévention c’est par exemple le nom officiel des Préventeurs S&ST en Belgique). Par contre on peut bien sûr dire que le Préventeur est « Responsable du service prévention S&ST »…

    Dey, je n’ai pas vraiment compris ton projet : qualifier le système de management QSE d’une entreprise pour lui-même (c’est un audit du système qu’il faut envisager en fait) ou qualifier ses résultats QSE (c’est s’intéresser à la finalité plus qu’à l’outil, c’est tout autre chose) ? En tout cas je réfute totalement la proposition de Shawar selon laquelle le nirvana serait « niveau 5 : démarche de certification volontaire » ! C’est injustifié : 99,99% des entreprises qui « tentent » (payent) la certif de leur SM l’obtiennent, alors qu’elles ont des niveaux ou résultats QSE fort différents, que la certif se garde bien de considérer.

    Bye.

    #11720
    Shawar
    Participant

    @ polo:

    1/en appliquant ta logique:

    Le qualiticien est nommé responsable qualité comme les planificateur/ordonnanceur est nommé responsable de production ….

    Au final le seul responsable de tout le fatra d’une entreprise est le chef d’entreprise (et encore … quand ça va mal, le responsable désigné est le marché , la concurrence, la conjoncture économique).

     

    Alors on va tuer dans l’œuf le débat sur qui doit être appelé responsable ou pas et passer à autre chose, ou carrément ouvrir un énième topic traitant du sujet <img loading= » class= »spSmiley » /> . 

     

    2/ On parlais ici de système de management, pas de résultat. 

    Une fois encore, tu détourne mes propos:

    le niveau 5 ne correspond pas à un nirvana, mais à un état de déploiement d’une démarche de SM aboutie (et donc de bonnes bases pour obtenir de bons résultats)

    ceci mis à part: 

    *les questions suivantes sont rhétoriques et n’appellent pas de réponse*

    Il existe des entreprises (grâce à certains organisme de certification) qui effectivement achètent leur certificat (merci la relation auditeur (payé par le client) / audité (payé par l’auditeur) ) mais quelle proportions de tes 99.99% cela concerne t’il?

    Et où se situe le reste? plutôt dans les bon ou les mauvais élèves en terme de résultats par rapport aux camarades?

    personnellement, j’ai ma petite idée sur le sujet.

    #11729
    Henri
    Participant

    Hello !

    Shawar, je ne partage pas ton affirmation selon laquelle « le niveau 5 serait un état de déploiement d’une démarche de SM aboutie » si tu caractérises cet ultime niveau par une démarche de certification volontaire comme tu l’as avancé, alors que celle-ci ne fait absolument pas partie des exigences des modèles de SM… et d’autant qu’on connaît bien la grande différence de « consistance » des SM réputés « certfiés »…

    Bye.

    #12204
    melekmadridi
    Participant

    Bonjour Dey,

    Tu peux me dire comment je peux trouver une thése professionnelle en management QSE?

    Merci.

    #12205
    Henri
    Participant

    Hello !

    Malekmadridi peux-tu répondre à ceci :

    – Comment ton organisme d’enseignement définit-il une « thèse professionnelle » ? Quel est son « cahier des charges » ?

    – Dans ton entreprise quelles sont les grandes questions ou problématiques d’actualité en ce moment en Q, S et/ou E ?

    – Et toi dans Q, S et/ou E avec quel domaine as-tu le plus d’atome crochus ? Dans ce domaine quels sujets ou processus t’intéressent-ils particulièrement ? Ou au contraire quels aspects communs et transverses à QSE ?

    A+

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.