Rôle du service Qualité dans la gestion des invendus

Forums Management QSE Management de la qualité Rôle du service Qualité dans la gestion des invendus

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #8788
    Etienne09
    Participant

    Bonjour,

    Nouveau sur ce forum, je viens avec un long message. Merci d’avance à tous ceux qui pourront m’aider.

     

    Je souhaiterais prendre des avis et retour d’expérience sur le rôle d’un service Qualité dans la gestion des stocks d’invendus.

     

    Fabricant des produits alimentaires pour la grande distribution, nous avons des stock plus ou moins important de produits dont date limite d’utilisation optimale n’est pas dépassée mais qui ne répondent plus au contraintes de dates résiduelles des clients.

    Historiquement, le blocage/déblocage de ces produits se fait par le service Qualité, selon les préconisation des commerciaux (en fonction des exigences des client, ou négociation pour dérogation) et les produits bloqués sont considérés non-conformes et leur coût est comptabilisé dans les non-conformités.

    Ces dernières années le coût de ces invendus représente 80 à 85% des coûts de non-conformité.

    Considérez-vous que cela fait partie intégrante des coûts de non-conformité?

     

    Le coût des non-conformités étant un des critères qui déterminent le taux d’intéressement au résultat, les salariés qui devraient être encouragés à la diminution des défauts Qualité, notamment en production, sont pénalisés par des non-conformités dont ils n’ont aucune maîtrise.

    Considéré comme non-conformes, une partie de la gestion du stock et de la comptabilisation des coûts de ces produits est géré par le service Qualité.

    Cela paraît-il cohérent?

     

    D’autre part, il est demandé au service Qualité de procéder fréquemment à des blocages ou déblocages de produits pour la gestion de ces invendus. Je milite pour une manipulation de blocage/déblocage différent de celui utilisé par le service Qualité et qui serait piloté par la logistique en fonction des préconisations des commerciaux. En effet, il n’est pas question de donner à un autre service les « clés » des blocages/déblocages Qualité.

    Que pensez-vous de ce blocage/déblocage géré par la logistique pour les invendus?

    Qui fonctionne comme cela?

     

    Autre point, lorsque ses produits ne peuvent vraiment pas être accéptés par le client, il sont (selon les cas et les autorisations des clients) détruits, donnés aux associations caritatives ou, rarement, destockés. Dans mon entreprise, c’est le service Qualité qui pilote la gestion de ce stock « non-conforme » et les dons, destructions et destockage. Le service Qualité se tranforme donc en service logistique, pour touver les « clients », faire préparer les expéditons, etc …

    Qui fonctionne comme cela?

    Mon raisonnement est que la gestion de ce stock et de son devenir est du ressort de la logistique. Cela vous semble t-il logique?

    On m’oppose le fait que les destructions et la traçabilité sont de la responsabilité de la Qualité et que c’est donc ce servive qui doit gérer le devenir du stock. Je ne suis pas d’accord sur ce point. Des avis?

     

    Merci pour vos opinions, description de vos processus sur cette partie ou tout éclairage qui pourrait me faire avancer.

    Cordialement

    Etienne

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.