périmère d’application de la certification ou de la démarche qualité

Forums Management QSE Discussions périmère d’application de la certification ou de la démarche qualité

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #8758
    lola
    Participant

    Bonjour, j’ai une question à laquelle j’hésite de prendre une décision:

    une société souhaite mettre en place la démarche qualité basée sur la 9001 mais :

    -elle a plusieurs sites de production

    -les sites ne sont pas les même en ce qui concerne : les infrastructures, la cadence de l’activité, le nombre de personnel,…

    -les sites font la même activité

     

    la question est la suivante: est ce que c’est mieux (rentabilité, fesabilité,…) d’entamer la démarche qualité au même temps pour tous les sites, ou bien, l’appliquer à un site « pilote » pour la généraliser par la suité sur les autres site ?

     

    personnellement, je suppose que c’est mieux de la mettre en oeuvre à l’ensemble des sites pour optimiser les coûts et les effors (un seul cabinet, un seul plan de communication, …) et éviter de ce fait le dédoublement des réunions, de l’appelle des prestation du cabinet plusieurs fois pour l’accompagnement des acteurs, désintéressement des acteurs… 

    je vous laisse la parole :) 

    merci d’avance pour votre aide

     

     

    #11016
    Jérémy CICERO
    Participant

    Bonjour,

    Les deux approches ont des avantages et des inconvénients, comme souvent. Voici, pour vous aider, un aperçu des avantages et inconvénients d’une certification en plusieurs étapes.

    Les avantages

    • Périmètre plus petit, donc plus rapide de former les acteurs et de mettre en place les dispositions ;
    • Plus de facilité à tenir les délais sur un périmètre restreint ;
    • Encouragement des autres sites lorsqu’ils devront mettre en place à leur tour la démarche. En gros, ils ne pourront pas se réfugier derrière les traditionnels « on n’a pas le temps », « c’est compliqué », etc… Du fait qu’une entité y est précédemment parvenue ;
    • Échelonnement dans le temps des coûts liés à la certification (accompagnement consultant, audits internes, audits de certification) ;
    • Capitalisation des bonnes et mauvaises pratiques rencontrées sur l’entité pilote pour aller à l’essentiel sur les suivantes.

    Les inconvénients

    • Démarche globale plus longue ;
    • Nécessite plus de disponibilité une fois la première entité certifiée car il faudra entretenir le périmètre certifié en même temps que mettre en place la démarche sur les autres entités ;
    • Nécessite de maitriser la communication relative à la certification. Si une seule des entités est certifiée, il faudra être attentif à ne pas laisser que le groupe entier l’est. Sur le site web, les documents commerciaux, il faudra systématiquement préciser l’entité concernée par la certification (sous le logo, le plus souvent).

    Il vous reste une autre possibilité. C’est de certifier tous les sites mais en réduisant le périmètre des activités. Par exemple, si chaque site fabrique 3 produits. Vous pouvez certifier les 3 sites pour la fabrication d’un seul des 3 produits. L’avantage c’est que personne n’est mis sur la touche et la qualité concerne tous le monde dès le début…

    Que pensez-vous de tout cela ?

     

    #11023
    lola
    Participant

    Bonjour Monsieur CICERO,

    Merci pour votre réponse,ça m’a éclaircie l’image. 

    Jje récapitule vos argument selon mon point de vue :)  -> les avantages et les inconvénients d’une démarche globale:

     

    Les avantages :

    – Implication de l’ensembles des acteurs depuis le début (groupe de 2 sociétés qui font la même activité avec des transactions).

    – Optimisation des coûts des prestations du cabinet d’accompagnement

    – Nécessite moins de disponibilité et moins d’efforts (entretenir le périmètre certifié sans avoir à commencer de nouveau le même travail pour les autres sites non certifiés ce qui peut décourager l’encadrement) ;

    – Un seul plan de communication

    – Limiter les risques de non-conformité et maîtrise des documents (surtout que les produits sont transférés entre les différents sites défaut de produit)

    – Le changement se fera en douceur (exemple de la grenouille dans l’eau de la casserole)

    – Echange plus fructueux entres les différents sites des expériences et des difficultés rencontrées en temps réel.  

    Les inconvénients :

    – ça nécessite plus de temps (si la société a une contrainte de délais, ce qui n’est pas le cas et ça présente un avantage voir le point précédent)

    – ça nécessite un investissement important en coûts en temps réduit (c.à.d pas échelloné dans le temps, point à prendre en considération si l’entreprise passe par des difficutés financières, c’est le cas de la majorité des entreprises avec la crise économique, sans pour autant négliger le retour sur investissement).

    en ce qui concerne le choix d’un produit ou de plusieurs produits à faire rentrer dans le périmètres de certification ça semble bon (en fonction du produit qui contribu le plus en chiffre d’affaire) 

     

    et comme vous voyer ça représente plus d’avantage que d’inconvénients (yes! i make my point xp)

    alors j’ai raison ou pas Monsieur CICERO?

    merci beaucoup

    #11030
    Jérémy CICERO
    Participant

    Bonjour Lola,

    Votre réflexion vous aura ainsi permis de trouver la réponse !

    Selon votre analyse, il serait donc pertinent de partir sur une certification globale avec un périmètre réduit au niveau des produits et non des sites de production…

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Le sujet ‘périmère d’application de la certification ou de la démarche qualité’ est fermé à de nouvelles réponses.