Mal dans son poste

Forums Management QSE Discussions Mal dans son poste

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #8885
    emy
    Participant

    Bonjour,

     

    Je me permets de lancer ce sujet parce qu’en discutant avec d’anciens camarades de ma promotion QSE c’est un sujet qui est revenu fréquemment : la place d’un responsable QSE au sein de l’entreprise.

    Certes, chaque poste, chaque fonction, ont leurs avantages et leurs inconvénients mais comment ressentez-vous votre place ?

    Pour moi, et c’est particulièrement vrai dans ma boite actuelle, j’ai l’impression d’être mise à l’écart par ma direction (ils ne veulent pas communiquer avec le reste du personnel et refusent les propositions d’amélioration) et d’être considérée comme le « bœuf-carottes » par les employés. C’est une situation particulièrement inconfortable, et surtout contre productive.

    Pourtant, dans mes autres postes, je rencontrais des fois des barrages, mais là c’est unanime, un encadrement qui passe une certification pour faire plaisir à ses clients (et qui confond contrôle qualité et système de management qualité) et des employés qui ne voient en la qualité qu’une espèce de Cerbère chargée de les mordre au moindre écart (je précise bien que je ne vois pas du tout la qualité comme ça). Je ne sais pas comment changer les mentalités, et j’envisage de mettre fin à ma période d’essai. Cette expérience me laisse un gout amer, je suis convaincue par les démarches de qualité, de sécurité et d’environnement, mais j’avoue que là je me sens dépassée par tout ce que j’ai à mettre en place sans le moindre soutien, et surtout sans avoir moi-même la conviction que cela mènera quelque part.

     

    Cela fait-il parti de votre quotidien ? Avez-vous déjà réussi à « casser » ces résistances ? Aviez-vous des soutiens ?

    #11298
    Frédérick
    Participant

    Bonjour,

    Situation pas très facile à vivre en effet. Pas facile de convaincre lorsque personne ne souhaite en entendre parler. Pour ma part, j’ai réussi à mener à bien quelques actions qui ont permis aux personnel de mon entreprise à prendre conscience que la qualité peut leur apporter du positif dans leurs activités quotidiennes. L’avantage que j’ai part rapport à toi s’est que mon supérieur appuie mes initiatives et porte la bonne parole.

    Cependant, je suis d’accord avec toi, c’est un travail de longue haleine et cela demande à être humble (très humble même). Les efforts réalisés sont énormes pour faire avancer tout doucement les mentalités…pas facile tous les jours.

    Je viens de terminer une formation de responsable QSE avec l’Afnor et la formatrice (de très bon conseil) nous a dit : le plus important lorsque vous postulez pour un poste tel que le notre (Responsable Q ou QSE) c’est d’arriver à déterminer au moment de l’entretien la motivation de la direction vis à vis de la qualité (en questionnant, en analysant les réponses, bousculant même). Une fois que votre opinion est faite, si vous sentez que la qualité n’est pas la priorité première de la direction alors passez votre chemin (plus facile à dire qu’à faire !).

    Ce qu’elle a voulu nous dire c’est que si la direction n’est pas impliqué alors le résultat ne peut être qu’un échec (pas le votre mais le leur !).

    Bon, cela ne résoud pas vos problèmes mais j’espère sincèrement que cela va s’arranger ou que vous rebondirez vers une entreprise ou l’on saura vous écouter.

    Dans tous les cas, ce n’est pas votre échec mais celui de l’entreprise.

    Bon courage.

    Frédérick.

    #11301
    emy
    Participant

    Merci pour votre retour,

    Malheureusement les choses ne s’arrangeant pas, j’ai dû interrompre ma période d’essai. Il est clair que vérifier la motivation de la direction est l’un des points essentiels lors d’un entretien d’embauche, et mes prochaines expériences se baseront sur cette prérogative.

    #11306
    Emir.B
    Participant

    Bonjour,

    J’ai pu lire que vous avez mis un terme à ta période d’essai, je sais ce que vous avez pu ressentir car je suis passé par là, il y a 2 ans, nouveau responsable dans une entreprise à 40 employées dites « familiales », où mon premier jour, le PDG me présentait aux employés comme étant le nouveau « Shérif ». Premier jour, j’ai toute la production qui me voit comme l’empêcheur de tourner en rond… première réunion le PDG me voyait comme une « ex-femme » qui voudrait lui vider son compte bancaire car je demandais des produits nettoyant homologués…et le directeur commercial comme une secrétaire qui devait répondre à toutes les exigences qualités d’un futur client sans même donner mon avis, exemple si le client veut telle norme alors oui il faut se faire certifier le mois prochain O O.

     

    J’étais à deux doigts d’arrêté mais je me suis dit qu’il faut que je m’impose, cela ne ce n’est pas fait au bout de 3 semaines mais fur et à mesure et personnellement j’ai énormément appris de cette expérience autant d’un point humain que professionnel. Je suis resté dans l’entreprise presque deux ans Je conçois que ce n’est pas une façon de travailler mais si vous vous retrouvez dans ce genre de situation tenter votre chance à fond et n’hésite surtout pas à imposer votre vision des choses, certaines entreprises ne connaissent pas la qualité.

     

    Comme la bien dit Frederick ci-dessus lors de l’entretien la motivation de l’employeur est très importante.

     

    J’espère que vous rebondirez très vite, je vous souhaite bonne chance et bon courage.

    Cordialement,

    #11310
    emy
    Participant

    Merci pour votre message,

    C’est vrai que certains des aspects que vous avez évoqués me renvoient à ma propre expérience, le côté shérif (on m’avait surnommé le bœuf-carotte…), l’impossibilité d’acheter quoi que se soit qui dépasse un certain budget (chaussures de sécurité), obligation de faire des contrôles surprises dans les ateliers… et la qualité dans tout ça ? Mais le pire c’est que les gens sont persuadés de faire de la qualité parce qu’ils font des papiers. Et dès que l’on aborde certains sujets (ressources humaines, environnement) c’est le blocage complet.

    Je voulais essayer mais là ça fait trop pour moi.

     

     

    #11312
    Delphine
    Participant

    Bonjour,

     

    Actuellement je me retrouve un peu dans le même cas que toi. Passée l’euphorie de la mise en place et de la certification les 2 premières années, j’ai l’impression d’être une chose reléguée au placard qu’on n’écoute qu’au moment où l’audit approche.

    Je n’ai absolument aucun pouvoir de décision, aucun budget, et mes propositions ne sont rarement écoutées (ou ressorties quelques mois plus tard en se demandant pourquoi on l’a pas fait avant).

     

    Je travaille sur 3 sites heureusement cette situation n’existe que dans un (et me conforte dans l’idée que le problème ne vient pas forcément de moi). Pour exemple, cette semaine, le directeur du site A (le site qui pose problème) m’a envoyé un mail me demandant un plan d’action pour améliorer l’accueil de notre clientèle … c’est juste un axe de notre politique Qualité depuis le début et j’ai déjà un nombre d’actions (sans coût budgétaire bien sûr) longue comme le bras mais cela montre bien qu’il ne se préoccupe pas d’un iota de la démarche en elle-même.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Le sujet ‘Mal dans son poste’ est fermé à de nouvelles réponses.