Critères de gravité des consommables

Forums Management QSE Management de l’environnement Critères de gravité des consommables

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #21064
    Aymsliki
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je m’appelle Nicolas, j’ai 25 ans et je travail en tant que technicien QHSE. Depuis peu, je travail dans  une boite qui propose du textiles à destination des pro (image et vêtement EPI). Petite PME (70 salariés), avec principalement de la production à l’étranger, sur site on a que de la logistique et une petite ligne de fabrication pour des vêtements spéciaux.

    Je suis missionné de mettre en place l’analyse environnementale mais j’ai un blocage

    Je compte mettre en place une cotation pour chaque impacts environnementaux (déchets, pollution eau, sol etc) mais pour la partie consommation j’ai un doute sur ce que je dois faire.

    Je ne sais pas si je dois appliqué des critères pour chaque « type » consommation (textiles fibres naturelles et synthétiques, accessoires, cartons, plastiques, palettes, … etc) ou si je dois faire quelques choses de plus globales.

    Et j’ai un peu de mal aussi à définir les critères de gravités que je pourrai appliquer dans le cas, où oui effectivement il faut une grille pour chaque type de consommation.

    Qu’est ce que vous en pensez ? Avez-vous des suggestions qui pourraient me guider ?

    Je remercie en avance  les gens qui prendront le temps de répondre.

     

    #21075
    HenriPrev
    Maître des clés

    Hello !

    Aimsliky tu n’as guère de réponse à ton message… Pour ma part la seule référence crédible en matière d’analyse environnementale c’est l’annexe I de ce règlement européen : https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32009R1221&from=FR

    Son annexe IV peut aussi de donner des éléments de réflexion…

    D’autres avis ?

    #21078
    HenriPrev
    Maître des clés

    PS : mais en tout cas je ne sais pas bien ce qu’est la « gravité d’un consommable »… tu devrais peut-être décrire ton processus et sa méthodologie de manière bien plus complète.

    #21080
    Aymsliki
    Participant

    Bonjour Henri,

    Oui j’ai consulté cette annexe, j’entends par consommable ce qu’on utilise au quotidien de manière générale, le papier, le carton, toners

    Du coup je me pose la question pour côté la gravité est ce qu’il faut que je détermine des facteurs de gravité pour chaque type de conso (papiers, cartons, toners, etc) ou est ce que je dois partir sur une gravité générique (qui permettra de côté la gravité de façon générale pour chaque type de conso)

    C’est par rapport à mon processus bureautique comme on imprime, on envoie de la documentation à nos clients etc, il y a forcément de la consommation de papiers, toners, etc

    Pour les autres grilles pollution de l’air, sol, eau, bruit, etc c’est ok, j’ai des grilles (gravité  x sensib x fréquence ) pour chaque type d’impact.

    Je ne sais pas si c’est un peu plus clair pour toi, merci pour ta réponse :) !

    #21082
    HenriPrev
    Maître des clés

    (suite)

    Je ne suis pas un pro de l’Environnement et ce qui m’intrique c’est que « la consommation de papiers, toners, etc… » ne soit pas prise en compte d’une manière ou d’une autre dans les « grilles pollution de l’air, sol, eau, bruit, etc » car in fine ces déchets ont bien un impact plus ou moins direct de ce genre selon leurs modalités de traitement hors de ton entreprise…

    D’autres avis ? A+

    #21102
    CocoEnv
    Participant

    Bonjour, pour moi prendre en compte tes consommables, c’est prendre en compte la consommation de ressources qu’il a fallu pour produire ce consommable et donc l’impact en amont du cycle de vie de nos activités. C’est le moyen d’avoir une action sur les politiques d’achat. Normalement, il faut utiliser un logiciel d’ACV mais c’est juste super cher donc il faut chercher des données de consommation d’énergie, d’impact carbone, de m^3 d’eau utilisé pour fabriquer un consommable, etc… . C’est galère mais lorsque l’on sait qu’avec le recyclage des plastiques par exemple, on peut éviter en moyenne 1,5 tCO2eq d’émise. Du coup si jamais cela vous intéresse, il y des listes de facteurs d’émissions sur les sites de l’ADEME : Documentation Base Carbone (ademe.fr).

    C’est pas parfait mais je trouve que cela peut permettre d’avoir un vrai impact sur la gestion de nos ressources, qui est au cœur du problème environnemental.

    #21103
    Aymsliki
    Participant

    Bonjour CocoEnv

    Ok super vous me rassurez. Mais oui effectivement je me suis appuyer sur la doc que vous avez mis en lien, en fait je ne voulais pas que mon analyse environnementale soit une usine à gaz et  je m’interrogeais vraiment sur la pertinence de mes critères d’éval et si c’était « normal que j’aille aussi loin dans le détail, c’est pour ça que je parlais de consommable car on en consomme tous les jours et dans mon cas c’est le plus gros impact car peu de production sur site.

    Merci à vous 2 pour avoir suivi le fil !

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.