Comment sensibiliser la direction à la problématique de la securité au travail et comment l’impliquer

Forums Management QSE Retours d’expérience Comment sensibiliser la direction à la problématique de la securité au travail et comment l’impliquer

  • Ce sujet contient 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par AntoineB, le il y a 1 année.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #10555
    AntoineB
    Participant

    Bonjour, 

    Je termine ma formation de conseiller en prévention et le sujet de mon travail de fin d’étude porte sur la culture de la sécurité.

    Autant pour sensibiliser les travailleurs il existe pas mal de solutions comme les toolbox meetings, autant pour convaincre une direction réticente, il existe peu de modèle.

    Auriez vous des sugestions ? 

     

    Merci d’avance

    #17406
    THAUMASIA_Academie
    Participant

    Bonjour,

    Nous sommes en présence de trois “publics” de Direction lors de nos approches sécurité :

    – les “impliqués” pour qui la sécurité représente une véritable responsabilités dont ils se sentent investis vis à vis du bien être de leurs collaborateurs (je ne me hasarderais pas a établir le moindre pourcentage : ce sont eux qui nous font généralement intervenir et ils ne semblent pas, statistiquement, représentatifs d’un comportement général). Pour des raisons personnelles, pour une culture d’entreprise sécurité bien ancrée issue d’une stratégie de longue date, pour des métiers qui se sont forgés dans des contraintes terrains dont il subsiste un inconscient collectif d’entreprise… bref : les convaincre est assez aisé (en fait, il le sont déjà) mais sur la base d’échanges concrets, ce public a souvent déjà fait le tour de la théorie ou des hypothèses.

    – les “nonchalants” : s’ils y trouvent un intérêt parce que cela permet de faire briller certains objectifs d’une Direction “supérieure” ou d’une imposition client (certification, MASE…) ils feront. Sinon… ils se rangeront souvent au principe de “c’est normal de se blesser, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se font pas mal”, principe débile s’il faut le rappeler. Avec eux, c’est du commercial, du donnant / donnant : la démarche doit apporter du concret et pas forcément directement sur la sécurité des personnes au début, cela viendra progressivement pour les impliquer.

    – les “déconnectés” : ils ont peut-être un DUER ou ils apprennent un jour qu’il en faut un et que “ce n’est pas bien de ne pas en avoir” et, comme ils savent que “ce qui n’est pas bien” n’est pas bien, ils auront souvent cette première et seule image de la sécurité. Avec eux, l’argument qui fonctionne souvent bien c’est le porte monnaie : leur montrer ce qu’une approche sécurité peut apporter aux différents taux qui ne représentent pas du “bien être vivant”, mais des “espèces sonnantes”. Quelques calculs simples peuvent leur démontrer (et à la population précédente également) les intérêts d’une approche sécurité.

    #17407
    Henri
    Participant
    #17411
    AntoineB
    Participant

    merci a vous

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.