Vous avez dit « Manuel Qualité selon, ou conforme à, l’ISO 9001 » ?

Forums Management QSE Management de la qualité Vous avez dit « Manuel Qualité selon, ou conforme à, l’ISO 9001 » ?

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #19474
    Henri
    Participant

    Hello !

    En 2015 la nouvelle version de l’ISO 9001, la base en matière de SMQ, faisait l’objet de plusieurs évolutions induites par l’adoption de la structure HLS formatant désormais les normes ISO de Systèmes de Management.

    Exemples de ces évolutions : l’intégration claire de l’approche par les risques (classique dans les normes de SM des domaines Sécurité & Santé au Travail et Environnent par exemple, car faisant partie de leur ADN depuis toujours), mais aussi la libéralisation des exigences et du format de la documentation du SMQ avec notamment la disparition de l’exigence du traditionnel Manuel Qualité (alors que les normes de SMS&ST ou SME n’exigeaient déjà pas de Manuel Sécurité ou de Manuel Environnement).

    Pourtant la notion de MQ a la peau dure (l’habitude, le poids de l’histoire, pour les vieux briscards de la Qualité bien que l’ISO ait tourné la page ?). Plusieurs années après la disparition de cette exigence ISO 9001 on voit des entreprises continuer à gérer ce document dans la documentation de leur SMQ ou des prestataires conseiller d’en avoir un, éventuellement même « conforme à ISO 9001 » ou encore établi « selon » cette norme. Ces formules sont fallacieuses car elles n’ont aucun sens au titre de l’ISO 9001 (forcément idem avec ISO 45001 et 14001).

    D’où mes interrogations à ceux qui utilisent ou prônent le concept de MQ puisque qu’un tel manuel n’est plus une exigence ISO. Que contient leur MQ ? Quelle est sa justification dans la documentation de leur SMQ ? Quelle référence peut-on utiliser et partager pour être certain de parler de la même chose quand on échange à propos de MQ ? Car en l‘état évoquer un MQ sans point de repère c’est comme évoquer le trop fameux « bon sens », c’est évoquer une référence sensée être commune mais dont chacun a son idée tout à fait personnelle, contrairement par exemple à la « politique » toujours exigée par les normes ISO de SM (en attendant sa disparition un jour aussi ?). Portons un oeil éventuellement neuf sur le MQ !

    Au plaisir de vous lire.

    #19493
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Bon… on ressort les vielles discussions que l’on a déjà eues, re-eues, re-usées sur ce forum et les questions que vous avez déjà posées, re-posées et épuisées Henri sous l’aspect de « tiens donc ? posons-nous une question ? Parce que je veux me battre contre un vieux traumatisme » :whistle: .

    Donc, à destination de celles et ce deux qui se posent la question en toute bonne foi, voici les éléments à retenir :

    > Le manuel (qualité) n’est plus une exigence d’une grande partie des normes et, dont acte : ce document n’est pas un document obligatoire mais il peut, dans certains contextes, vous servir.

    > Appliquer « jadis » (en versions normatives précédentes) un manuel qualité sans en avoir fait un outil utile était une bêtise. Un peu comme certains identifient péniblement une liste de risques uniquement parce qu’il faut le faire : mieux vaut trouver des moyens de s’en passer ou de se passer de la certification si l’on en est pas capable.

    > Ne pas appliquer des dispositions utiles parce que la norme ne le demande, plus révèle une vision assez pauvre d’un système de management… un peu comme si les entreprises décidaient de supprimer les notions de « définitions de fonctions » parce qu’aujourd’hui cela n’est plus exigé « normativement » parlant. Alors que, dans certains contextes : c’est bien utile.

    > Utiliser un document de synthèse d’éléments importants que vous nommez « manuel qualité », « manuel d’entreprise », « système de management » ou bien d’autre encore mais souvent « manuel qualité » parce que cela est ancré dans les principes de management peut être utile afin de regrouper des informations telles que les politiques, les engagements, les objectifs, les enjeux, le domaine d’application et de les marketer en interne comme en externe.

    En toutes exigence et en toute norme : gardez-vous d’une application stérile issue d’une lecture mot à mot d’un texte, d’une norme, et faites raisonner l’utile de l’ensemble des exigences. Vous verrez, avec plus d’efforts de réflexion, de temps de conception, que ce que vous déploierez dépassera toujours le « minimum » requis et sera bien plus profitable.

    Pourquoi le faire ? Pour cela : https://www.youtube.com/watch?v=CX2QnK1TlqM&list=PLzI6uqudyS8MwQebepujNlnAMwKMocaeb

     

    #19522
    Henri
    Participant

    Hello !

    Nous sommes d’accord sur différents points y compris j’espère sur l’ambiguïté d’évoquer un « manuel qualité selon, ou conforme à, la norme ISO 9001 » (ce qui ne veut rien dire tout en étant assez trompeur). Quand on revendique de s’inspirer d’un modèle normatif, il est pertinent d’en suivre ses évolutions et actualités.

    La répétition de certains sujets est le propre d’un tel forum, car les possibilités ou disponibilités de recherche n’y sont pas toujours si commodes (surtout si une recherche nous amène à des articles visant par exemple à « bien comprendre ce qu’attend la norme ISO 9001 au sujet du manuel qualité »…).

    Bonne journée à tous.

     

    #19537
    Henri
    Participant

    Hello !

    Pour s’entendre sur la notion de « Manuel Qualité conforme à l’ISO 9001 » j’ai trouvé la solution : il suffit de dire « conforme à l’ISO 9001:2008 » (article 4.2.2) ! Evoquer un tel MQ conforme à cette norme était alors signifiant.

    Ouf !

     

    #19566
    Henri
    Participant

    PS : mais cet article obsolète https://qualiblog.fr/documentation/votre-manuel-qualite-simple-et-efficace/ (dont la fonction commentaire est fermée) mériterait d’être retiré du site.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.