SMQ dans une entreprise en difficulté

Forums Management QSE Management de la qualité SMQ dans une entreprise en difficulté

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #19574
    Arem
    Participant

    Bonjour tous le monde.

    Je voudrais avoir vos avis SVP :

    Je suis entrain de vivre une expérience un peut particulière dans une entreprise du BTP. Nous sommes certifiés à l’ISO 9001 2015 depuis 2019. Il se trouve que nous vivons une situation financière délicate, et à mon avis, dans ce cas, un SMQ ne peut pas apporter grand chose, pour les raisons que j’ai constaté :

    Le personnel n’est pas impliqué du fait que la majorité des dysfonctionnements est lié aux problèmes de trésorerie, je m’explique :

    – Les fournisseurs qui ne livrent pas pour des défauts de paiement.

    – Le glissement et le retard chronique dans les délais de réalisation des projets.

    – Des réclamations clients liées au retards, au manque de fournitures et matières premières… etc.

    – Des grèves d’ouvriers pour retard de la paie.

    – Des mises en demeure du fisc de la sécurité sociale, des établissements financiers … etc.

    Tous les objectifs de l’entreprise ne sont pas atteints.  et même moi, le ne suis pas très chaud pour analyser les résultats des indicateurs, le problème est clair.

    En plus, si la défaillance est due à une mauvaise décision stratégique, à quoi peur servir une optimisation des processus. Citons le cas de KODAK qui faute de n’avoir pas investi dans la technologie numérique s’est retrouvée dans des difficultés énormes, alors que dans la technologie argentique, elle avait optimisé d’une manière remarquable tous ses processus.

    Cordialement

     

    #19575
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Bonjour,

    Un système de management est quelque chose qui peut être relativement paradoxal.

    Entre de « bonne mains » : il devient un excellent levier de la stratégie même si cette dernière est balbutiante. Entre de « mauvaises mains » : il n’est qu’une considération inutile parmi beaucoup d’autres…

    Mais ce levier est efficace à condition de l’utiliser à temps et dans le contexte qui s’y prête. Ainsi, si vous avez des problèmes de trésorerie, de fournisseurs, de personnel et d’implication de ces derniers… il ne vous sera pas (plus) d’une très grande aide. A moins d’apurer le passif et de vous en servir pour poser de bonnes bases.

    Avant une situation d’une telle ampleur, chaque élément peut être intégré comme objectif d’amélioration à la stratégie en s’appuyant sur le système de management. Ainsi, il serait / aurait été intéressant d’aller à la cause des problèmes de trésorerie, et à la cause des retards chroniques. Les basiques.

    Cela permet d’utiliser les questionnements et les maîtrises apportées par un système de management, mais lorsqu’il s’agit d’un outil à une stratégie. Ce que vous présentez ne ressemble ni à une stratégie, ni à une prise de conscience que les choses sont à faire avant.

    Concernant votre analogie avec une marque… oui et non…

    Votre société travaille dans le BTP et, si des évolutions sont régulièrement faites dans le métier, la technologie, l’organisation et le droit, il n’empêche que les pivots ne sont pas aussi rapides que les sauts technologiques auxquels vous faites référence.

    Cependant, un contexte économique peut inverser des tendances comme pour la COVID, et il est difficile de s’adapter ou de faire avec dans certains domaines, mais des choses sont parfois possibles prises à temps. Mais dans votre domaine, je vois que plusieurs dizaines de millier de sociétés avaient fait faillite en 2019, et que pas loin de 80% de l’activité était arrêtée à fin 2020 (selon ObservAlgérie)

    Avec les quelques informations que vous présentez, pour ma part, je préconiserai de ne pas charger l’entreprise avec une démarche qualité compte tenu de ses difficultés financières. Mais de simplement se reposer la question de sa stratégie, de son modèle économique et de la meilleure manière de revenir à une trésorerie qui lui assurera de déjà se doter des compétences (payer ses employés) dont elle a besoin et sans trop alarmer les clients.

    Et si cela n’apparait pas possible : vous, de miser sur… une autre entreprise…

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.