10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #20507
    Caroline
    Participant

    Bonjour à tous,

    Merci de m’accueillir parmi vous, je suis étudiante en Master RH en deuxième année et j’effectue mon alternance dans un grand groupe Français.

    Mon entreprise ayant mis en place un Système de Management de la Santé et de la Sécurité au Travail, j’ai décidé de réaliser mon mémoire de recherche appliqué sur ce sujet. Mon mémoire traite donc de la notion de la SAT avec son évolution, la vision du SMSST avec ses acteurs, la manière de mettre en place un SMSST avec les certifications possibles et l’application concrète du SMSST en entreprise afin de répondre aux enjeux de l’entreprise (juridique, organisationnel, financier, marque employeur…)

    Je dois réaliser l’oral de mon mémoire et pour ce faire, je dois développer un/des point(s) mais également aborder des notions complémentaires. L’objectif de cet oral est évidemment de prendre du recul sur le mémoire rendu et pousser la réflexion.

    En ce qui concerne les points à développer j’ai pris la décision d’appuyer sur l’importance de la réalisation de l’EvRP, le principe de la Roue de Deming mais également l’importance de la communication et de l’implication au sein de l’entreprise pour obtenir une démarche SMSST pertinente et efficace sur du long terme.
    Néanmoins, à ce jour, je ne trouve aucune notion complémentaire à aborder..

    Auriez-vous des idées à me soumettre ?

    Je vous remercie par avance pour votre aide.

    #20508
    HenriPrev
    Maître des clés

    Hello !

    Caroline que signifie le sicle « SAT » ?

    A la lecture de ton message deux idées me viennent :

    – Bien plus que la communication (trop souvent seulement descendante) et l’implication* (de qui donc et de quelle manière ?) le plus important c’est d’abord l’engagement réel de la direction dans la S&ST…

    * je préfère les notions de consultation et de participation du personnel assurées par la direction.

    – Au fond pourquoi passer par un modèle normatif de SMS&ST alors que la partie IV du code du travail est déjà un véritable et pertinent  SMS&ST ? D’ailleurs l’application de la législation est un incontournable de tout modèle de SMS&ST…

    Mais en tout cas l’EvRP (confirmée par la fameuse directive européenne de 1989 sur la S&ST) est bien la base de toute démarche de prévention. Je serais curieux de savoir comment s’y prend ton entreprise.

    A+

    #20509
    Caroline
    Participant

    Bonjour, merci pour votre retour,

     

    SAT désigne la Santé Au Travail, chaque entreprise décide des indicateurs qu’elle souhaite intégrer dans sa notion de SAT, dans mon entreprise, on s’arrête aux indicateurs liés à l’absentéisme.

     

    Il est vrai que l’engagement réel de la direction dans la démarche est un incontournable..  et c’est également, je pense, l’élément le plus difficile à obtenir.

     

    « – Au fond pourquoi passer par un modèle normatif de SMS&ST alors que la partie IV du code du travail est déjà un véritable et pertinent  SMS&ST ? D’ailleurs l’application de la législation est un incontournable de tout modèle de SMS&ST… » C’est une excellente réflexion qui ne m’avait pas sauté aux yeux.. Corrigez-moi si je me trompe mais le code du travail est présent pour instaurer des règles à respecter, à suivre à la lettre. Or une démarche de SMSST va plus loin en ayant pour but de changer le comportement des travailleurs pour les rendre sensibles et responsables de leur santé et sécurité mais également celle des autres non ? N’est-ce pas là la grande différence entre le code du travail et le SMSST ; un profond changement des mentalités sur la santé et la sécurité ?

     

    Pour notre EvRP, nous le réalisons en comité avec plusieurs acteurs afin d’obtenir un regard large et juste sur tous les risques possibles et les actions à mener, puis nous élaborons notre plan d’action et le soumettons à la validation de la direction et gestion.

    #20510
    HenriPrev
    Maître des clés

    Hello !

    (Ton sigle SAT n’est jamais employé… le sigle pratiqué est plutôt celui de S&ST…)

    Caroline je ne partage pas vraiment ton analyse car le code du travail comporte tout autant de processus d’information, de formation et de consultation du personnel servant le comportement adéquate du personnel. La « sensibilisation » de la norme ne me semble pas un être un vrai grand « + » en tant que tel (exemples / article 7.3 de la norme : sensibiliser les salariés aux « dangers, risques pour la S&ST et actions décidées qui les concernent » me semble une moindre ambition qu’assurer et entretenir leur formation sécurité à leurs postes de travail tel qu’exigé par notre code du travail, lequel n’est pas plus en deçà de la norme pour ce qui est de pouvoir « exercer leur droit de retrait face à des situations de travail dont ils estiment qu’elles présentent un danger grave et imminent ».

    Cette notion de « sensibilisation » chère à certains groupes s’illustre par exemple avec la mode des « totems » à l’entrée des entreprises ou des affichages dans les ateliers actualisant le nombre de jours sans accident / meilleur score atteint précédent. Quel est l’effet d’une telle « sensibilisation » ? Est-ce que cela rend les manutentions manuelles de tel atelier moins lourdes ? Cela n’exerce-t-il pas plutôt une certaine pression sur le manutentionnaire de cet atelier qui vient de se faire un tour de rein et qui va hésiter à le déclarer au risque de ramener l’affichage à zéro ? Alors « sensibilisation » ou « intox » ? (je caricature…)

    Mais oui je lis dans ton message l’envie de rendre les salariés particulièrement « responsables » de leur S&ST comme l’évoque d’ailleurs notre code du travail (L4122-1), ne serait-ce pas alors une sorte de « glissement » conceptuel pour protéger les devoirs et responsabilités de l’employeur » ? C’est vrai que fondamentalement la partie IV du code du travail ne s’applique, à part qq rares articles, qu’à l’employeur puisqu’il s’agit de déterminer ses responsabilités S&ST envers son personnel (cf lien de subordination).

    Bien sûr que la législation édicte des « règles* » de S&ST (dont d’ailleurs les normes de SMS&ST demandent l’application par les employeurs ; elles ne peuvent pas faire autrement !). Ces règles sont primordiales  (ex : captation des vapeurs nocives, garde-corps, conformité électrique, voire même EPI, etc…) et sont d’une toute autre portée et efficacité que la « sensibilisation » du personnel… Les normes de SMS&ST correspondent grosso-modo aux principes généraux ouvrant la partie IV du code du travail, mais n’apportent rien de concret de l’ordre des règles techniques de prévention S&ST pourtant nécessaires bien avant la « sensibilisation » du personnel exposés aux risques !

    * En réalité ce ne sont pas vraiment des « règles à respecter, à suivre à la lettre » (sous-entendu peut-être « à respecter à suivre par le personnel » ?) mais bien plus des principes de prévention technique pertinents, adaptés aux différentes familles de risques, à appliquer aux situations de travail que conçoivent les employeurs et dont ils sont responsables. C’est sûr que les normes de SMS&ST sont muettes en la matière.

    Ces normes de SMS&ST (tu parles principalement de la norme ISO 45001 ?) ne sont que des « enveloppes » de principes de management qui en matière de S&ST n’apportent rien de « consistant » et qui de plus ne contiennent aucune exigence de performance, mais dont certains cherchent à faire grand cas par intérêt en faisant de la « certification » du SM l’alpha et l’oméga de la S&ST…  mais c’est encore une autre histoire !

    A+

    PS : du coté de ton EvRP ma curiosité portait plus sur « l’outil(s) », le « moteur », la méthode pratique elle-même d’évaluation de chaque type de risques d’une situation de travail donnée. Mais ton cadre en comité pluridisciplinaire est tout à fait positif.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par HenriPrev.
    #20514
    HenriPrev
    Maître des clés

    Caroline tu as disparu ? Dommage l’échange était intéressant. A+

    #20520
    Caroline
    Participant

    <p style= »text-align: left; »>Bonjour HenriPrev,</p>
    Navrée pour ce délais, je n’avais pas vu vos réponses..

    merci beaucoup pour votre retour et votre analyse, c’est  vraiment enrichissant.

    votre message vient de tout remettre en cause de mon côté. Finalement je me demande si c’est réellement utile de le mettre en place. Il est vrai que le code du travail est assez complet en matière de prévention et d’action.. dans ce cas, à quoi cela peut bien servir de mettre en place un SMSST ? Simple argument commercial et qui permet d’améliorer ou de développer la marque employeur, l’attractivité de l’entreprise ? Au vu du temps que requiert ce système de management, je doute de la pertinence quant à son application..

    malgré tout, j’ai lu quelque part (impossible de retrouver ma source dans l’immédiat, mais je cherche) que le véritable but du SMSST était de changer à terme les mentalités des collaborateurs en les rendant entièrement conscient et responsable de leur sécurité mais également de celle des autres. La finalité est donc de changer les comportements individuels et collectifs en entreprise face à la SST. Certes, nous allons dans l’utopie, je me demande même si une chose pareille est possible.

    Donc, si l’on regarde, au vu de notre code du travail, de nos différentes parties prenantes qui favorisent les conditions de travail, la santé et la sécurité, la finalité réelle du SMSST irréaliste,  et à l’importance de l’investissement de chacun dans ce système, pourquoi le mettre en place ? Ce système apporte t il réellement une valeur ajoutée utile à l’entreprise ?

     

    concernant notre EvRP, nous utilisons un simple tableau Excel et les documents relatifs aux postes pour identifier les risques ainsi que nos projections sur l’année pour pouvoir anticiper (nous effectuons beaucoup de changement en terme de poste ou de mobilité chaque année qui engendrent des risques). J’espère que ma réponse vous convient et que je n’ai pas répondu à côté.

    merci beaucoup pour cet échange en tout cas, c’est vraiment plaisant d’échanger sur ce sujet.

    #20530
    HenriPrev
    Maître des clés

    Hello !

    Caroline, utopie ou pas que « quelque part » on dise que le « véritable* » but du SMSST soit de changer les mentalités et les comportements individuels et collectifs des « collaborateurs** » n’a rien d’étonnant. Pour pousser le bouchon je dirais que c’est évidement là une vison « patronale » : s’il y a des problèmes des AT-MP c’est forcément à cause des travailleurs et non à cause du travail conçu par la direction !

    * il serait donc caché sous l’objectif d’améliorer les performances de l’entreprise comme toujours ?

    ** je n’aime pas ce terme qui me semble mettre les salariés en simple complément de l’entreprise.

    Je t’invite à lire des ouvrages (ou articles en ligne) de Christophe Dejours sur « la psychodynamique de l’homme au travail » (à commencer par son petit « Que sais-je ? » bon marché, intitulé « le facteur humain ». Autre lecture (mais plus onéreuse, donc à chercher en bibliothèque) un ouvrage collectif édité par l’ANACT et intitulé « Comprendre le travail pour le transformer – La pratique de l’ergonomie ». Sans faire de nous des ergonomes évidement il est indispensables à mon avis aux préventeurs S&ST pour étayer leur vison du travail.

    Pour en revenir au SMS&ST, qu’une direction décide d’en structurer un c’est au moins un signe a priori qu’elle veut progresser dans le domaine S&ST en ayant l’impression de faire spontanément ce que la réglementation lui demande. A moins qu’elle ne vise qu’une seule chose : la certification (pour afficher un beau certificat*** dans son hall d’entrée et coller des beaux logos « ISO 45001 » sur sa flotte de véhicules). Disons que c’est au moins une démarche structurante et mobilisatrice SI la direction s’engage aussi en changeant elle-même de mentalité et de comportement… Je ne renie pas l’approche normative SMS&ST, mais je suis prudent en ce qui concerne ce que la direction met derrière son projet.

    *** qui ne dit strictement rien des conditions de S&ST de ses salariés.

    A+

     

    #20548
    HenriPrev
    Maître des clés

    Hello !

    Alors Caroline es-tu prête pour ton oral ? Ou s’est-il bien passé le cas échéant ? Je te le souhaite.

    A+

    #20558
    Caroline
    Participant

    Bonjour HenriPrev,

    Merci pour ces conseils de lectures mais également pour votre avis sur ce sujet qui me permet d’améliorer ma réflexion sur le SMSST.

    Mon oral est passé, j’aurai les résultats d’ici peu, mais le feedback effectué par mon jury a été très positif ce qui me laisse à penser que j’ai réussi. Une partie de cette réussite vous reviens, car c’est grâce à vous que j’ai pu autant approfondir mon sujet et mon avis sur le SMSST.

    Je vous remercie infiniment pour votre aide et votre temps accordé, ce fut un plaisir d’échanger avec vous :)

    #20559
    HenriPrev
    Maître des clés

    Hello !

    Merci pour ce merci Caroline, mais non je n’y suis pour rien, c’est toi qui avez poussé ta réflexion et soutenu cet oral (!).

    Bonne continuation.

     

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.