orientation stratégique/politique qualité

Forums Management QSE Management de la qualité orientation stratégique/politique qualité

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #19897
    hayet
    Participant

    Bonjour,

    1)quelle est la différence entre orientations stratégiques et les axes stratégique de la politique qualité et comment faire le lien entre eux .

    2) est ce que le plan stratégique est exigé par la norme iso 9001v 2015??

    Merci

    #19898
    Henri
    Participant

    Hello !

    Désolé Hayet :

    1) Iso 9001 fait effectivement référence aux « orientations stratégiques » de l’entreprise (sans qu’elles soient une exigence pour ce modèle de SMQ) mais ne mentionne pas « d’axes stratégiques de la politique qualité »… alors ta question n’a pas de réponse dans cette norme.

    2) Bin non… il n’y a pas plus d’exigence ou même de simple mention de « plan stratégique » dans l’ISO 9001.

    Qu’en dis-tu ?

    #19903
    hayet
    Participant

    Bonjour Henri,

    Alors quel est le lien entre orientation stratégique et politique qualité ??

     

    merci

    #19925
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Depuis des années, l’efficacité des systèmes de management de la qualité (allez… selon la norme ISO 9001) se heurte à la capacité de la Direction d’inclure le système (et sa certification, mais cela est secondaire) comme l’un des outils de sa stratégie.

    Depuis les Directions qui se payent une démarche et quelques ressources pour un logo de certification, à celles qui laissent quelques sbires déployer une approche ISO 9001 en attendant les bénéfices magiques tant vantés de la chose, jusqu’aux, forte heureusement qu’il en existe, Directions qui ont compris qu’un système de management bien fait et adapté est l’un des bras armé de sa stratégie.

    Mais ce n’est pas encore légion… pour 10 000 raisons un peu longues à développer.

    Au final, la norme ISO 9001 peut tout à fait (pourrait) se nommer (et se nomme parfois) au sein d’entreprise : le système de management <tout court>.  Le terme qualité est inutile depuis bien longtemps dans les démarches éclairées.

    L’introduction des termes tels que

    – « L’organisme doit déterminer les enjeux externes et internes pertinents par rapport à sa finalité et son orientation stratégique »

    – « La direction doit établir, mettre en œuvre et tenir à jour une politique qualité qui… soutient son orientation stratégique »

    sont une première porte d’entrée discrète, un peu maladroite et incomplète, sur la nécessité d’aligner un système de management, et sa politique, par rapport à la stratégie d’une entreprise. Un jour peut être, de devoir démontrer que ce système est cohérent avec la stratégie. Mais cela suppose que certaines Directions devront déjà commencer par établir une stratégie, ce qui n’est pas gagné encore. Aussi, l’arrivée de ces concepts est discrète pour ne pas être refusée par certaines entreprises…

    Mais on parle de la même chose. Il n’y a pas d’axe stratégique, pas de plan stratégique exigé (bien que rien ne vous interdise de les déployer… les axes et le plan). Retenez simplement que, petit à petit, sera attendu une cohérence entre la stratégie d’entreprise et la conception, l’orientation et le pilotage du système de management (de la qualité…).

     

    #19926
    Henri
    Participant

    Hello !

    Les directions d’entreprise ont toujours eu une « stratégie » globale native plus ou moins empirique ou au contraire travaillée et mûrie. En l’état les normes ISO n’exigent pas l’élaboration de cette stratégie globale (puisque chaque norme traite un domaine). Elles demandent seulement que le management de ces domaines soit en accord avec l’orientation stratégique de la direction (sous-entendue existante).

    J’espère que la norme ISO 9001 (ou le SMQ) ne s’appellera jamais système de management <tout court> (d’ailleurs on n’en prend pas le chemin car l’ISO multiplie les normes de management spécifiques au contraire). C’est déjà bien assez le rêve du mouvement de la « qualité totale » (voire totalitariste ?)… Sans que ce soit le fait de cette norme évidemment nous commençons déjà à payer le prix des appétits éfreinés de la seule motivation de satisfaire les clients (en réalité la satisfaction des seuls intérêts financiers des entreprises).

    Plutôt que de rêver de transformer le SMQ et SM <tout court>, il serait salutaire d’aller vers un SM visant la responsabilité sociétale des entreprises, genre ISO 26000 (même si cette norme n’alimente pas le business de la foutue certifi !). L’ISO 26000 est la seule base actuelle d’espoir d’un management acceptable des entreprises, mais n’est-il pas déjà trop tard ?

    A+

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 1 semaine par Henri.
    #19950
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    C’est typiquement français de brûler ce qui existe en pensant que ce qui est plus récent est forcément mieux :-)

    En outre, la qualité totale n’a pas été un rêve, mais une orientation qui correspondait à son époque et qui, au-delà de l’utopie de la chose hors contexte industriel, a permis d’aller à d’autres réflexions (autres utopies peut-être). Sans cette utopie, pas de QFD, par de 6sigma… pas tout ce qui fait que ces concepts se transforment et s’adaptent.

    L’humain s’est souvent construit ainsi, en faisant d’un concept un idéal et en attrapant un nouvel idéal lorsqu’il avait épuisé ses chances d’attraper le premier. Les premières peintures rupestres ne sont pas à effacer au prétexte que nous faisons mieux avec Photoshop…

    Le SMQ se transformera, il n’y a qu’a le regarder depuis ses débuts pour le voir. Le RSE a également de belles années devant lui et, progressivement, des connexions se font.

    Nous en reparlerons dans 10 ans :yes:

    #19951
    Henri
    Participant

    J’en ai un peu marre de ce que j’appellerais du « self french bashing » en bon franglais, d’autant qu’il n’y avait rien de « français » dans mon propos. L’intérêt de l’ISO 26000 n’est pas d’être un référentiel plus « récent », mais d’ajouter des intérêts sociétaux aux seuls intérêts marchants (on en a bien besoin !). Faire semblant de ne pas comprendre mes propos pour les dénigrer ne constitue pas un argumentaire…

    #19952
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Je vous laisse avec vos agacements :yes:

    #19955
    Henri
    Participant

    Oui merci.

    #20068
    T
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je suis jeune diplômé et je viens de rejoindre une entreprise, je suis en charge du SMQ certifié ISO 9001.

    J’ai une interrogation concernant la politique qualité. Etant donnée quelle représente l’engagement de la direction. Si le signataire actuel de cette politique change faut il envisagé de « revoir » la politique qualité afin de la faire signé par le nouveau représentant de la structure?

    Je ne souhaite pas créer un système chronophage sans réel valeur ajoutée.

    Je vous remercie de votre aide :).

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 3 semaines par T.
    #20071
    Henri
    Participant

    Hello !

    T, la politique (5.2 de la norme) ne « représente » pas « l’engagement de la direction ». Le leadership-engagement de la direction (5.3) est un comportement, tandis que la politique est le base documentée de sa démarche qualité. Si le boss de l’entreprise change, la moindre des choses est d’actualiser* son nom et sa signature dans la politique Qualité et peut-être voudra-t-il faire évoluer** « sa » politique Qualité du même coup…

    * ceci est loin de constituer une refonte chronophage sans réel valeur ajoutée du SMQ !

    ** ce qui peut induire des modifs dans le SMQ à commencer par une évolution des objectifs Qualité…

    A+

    #20072
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Bonjour,

    Oui, en toute logique : la politique qualité engage la Direction (la, les…) et elle s’en trouve renforcée lorsqu’elle est validée par cette/ces dernière.s bien qu’il ne pas spécifiquement exigé qu’elle doive être signée.

    Mais… tout est encore affaire de contexte. Par exemple :

    > dans une petite société de 20 personnes dont la Direction part à la retraite et cède son entreprise à un repreneur, on imagine aisément et rapidement qu’il serait logique que la nouvelle Direction s’empare de cette politique (en la confirmant ou en l’amendant) et la valide assez rapidement : la précédente Direction n’étant tout simplement plus là.

    > dans un groupe de 10 000 personnes, là où peuvent se faire des changements majeurs de Direction (directions, gouvernance…) il n’est pas forcément attendus de remise à jour en dehors des « moments » de révision habituels que sont les revues de Direction ou autres instances. En effet, ce n’est pas parce qu’une Direction change, que l’ensemble du système de management et ses déclinaisons vont nécessairement devoir pivoter par rapport aux dispositions établies.

    Dans ce dernier cas cela dépendra aussi de quel est/sont le.s signataire.s de la politique (souvent englobée dans un ensemble plus vaste), de ce que devient le signataire (il monte d’un cran et à toujours pouvoir d’orientation, il va dans une filiale ou entreprise sœur, il est éjecté et on fera disparaitre jusqu’au souvenir et à la marque qu’il a imprimé dans une politique…).

    #20075
    Henri
    Participant

    (suite)

    Je ne vois pas bien cette différence de contexte SMQ justifiant que dans certains cas l’éventuelle signature d’un document donné ne soit pas visiblement actualisée à l’arrivée d’un nouveau titulaire de la fonction lui attribue la responsabilité de ce document.

    #20076
    Henri
    Participant

    PS : en tout cas des documents même non actualisés ne serait-ce qu’en signature engagent le nouveau titulaire dès sa prise de fonction, au moins ceux réglementaires.

    #20077
    T
    Participant

    Re bonjour,

    Merci de vos réponses et d’avoir présentés vos avis je vous en suis reconnaissant.

    Je prends en compte vos commentaires. Je suis également dans la dynamique de dire que les documents réglementaires devraient être revus et validés par la nouvelle gouvernance. Merci Henri.

    Merci <span class= »bbp-author-name »>THAUMASIA Conseil d’avoir présenté une approche plus nuancé et adaptable en fonction du contexte. </span>

    De par la taille de ma structure je vais donc remettre à jour les documents phares et réglementaires impliquant la direction sans pour autant attendre la prochaine revue de direction . Ainsi en cas d’audit  nous serons plus homogène dans notre système.

    Je vous souhaite un bon week-end.

     
    <div class= »bbp-reply-author »>
    <div class= »bbp-author-role »></div>
    </div>
    <div class= »bbp-reply-content »></div>
     

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.