Capitalisation des connaissances

Forums Management QSE Management de la qualité Capitalisation des connaissances

Étiqueté : 

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #19884
    Sosso
    Participant

    Bonjour à tous, 

    J’aurai besoin de conseil concernant une problématique que je rencontre dans ma société. Nous sommes certifiée Iso 9001 v2015 et pour certains processus opérationnels (maintenance) nous devons améliorer la capitalisation de nos connaissances et nos savoir-faire, car en effet, à part les fiches processus qui formalisent les activités principales des processus nous n’avons rien… Aucune procédure ni instruction rattachée…

    Une partie de ma mission consistera à enrichir nos processus opérationnels de documents qualité, mais je ne sais pas par quoi commencer… Je sais qu’il est inutile de tout décrire dans des procédures ou instructions, je voulais savoir si vous aviez une méthode pour définir quelle procédure ou quelle document formaliser ?

     

    Je vous remercie beaucoup pour vos retours :)

     

    #19887
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Bonjour,

    Pourquoi (pour quels objectifs, face à quels constats…) souhaitez-vous améliorer cette capitalisation ?

    Quels sont vos processus ?

    Quel est le niveau de compétences de vos Collaborat.eurs.rices ?

    #19896
    Sosso
    Participant

    Bonjour,

     

    En fait nous nous sommes rendu compte que nous perdons notre savoir-faire par manque de capitalisation, nous avons du personnel historique certains proche de la retraite… Donc l’idée c’est de conserver notre savoir-faire et pouvoir le transmettre au générations futures.

    Il s’agit de processus de planification de la maintenance et de réalisation de la maintenance.

     

    Merci pour votre aide,

     

    #19899
    Henri
    Participant

    Hello !

    Sosso, suivant les métiers, la transmission des savoir-faire et tours de main ne passent pas forcément bien ou seulement par la documentation… ça se saurait. Au contraire le compagnonnage ou le tutorat internes font souvent leurs preuves.

    A+

    #19900
    Sosso
    Participant

    Bonjour Henri,

     

    Effectivement le tutorat ou le compagnonnage est très efficace pour ce qui est du transfert de savoir (c’est ce qui est fait chez nous) , mais je pense que la documentation peut aider cette transmission.

    Puis on ne sait jamais si la personne qui possède tout son savoir s’en va ou est en arrêt et que le tutorat n’a pas était fait… Les personnes s’en vont mais les documents restent.

    Et cela permet également de standardiser nos méthodes, et de les harmoniser.
    <p style= »text-align: left; »>C’est pour cela que j’aimerai arriver à formaliser un minimum de choses sans pour autant tout formaliser mais je ne sais pas comment m’y prendre.</p>
     

    Merci pour votre aide :)

    #19901
    Henri
    Participant

    (suite)

    Suggestion générale alors : commencer par déterminer avec le personnel concerné les « opérations coeur de métiers » dans ta boutique, puis identifier les opérateurs détenant les meilleurs savoir-faire pour ces opérations cibles, et enfin rédiger avec eux* les « modes opératoires » de ces opérations en tentant de documenter leurs savoir-faire d’une manière digeste et transmissible… NB : en cours d’élaboration d’un tel mode opératoire ou ensuite pour le tester s’associer le concours d’un « débutant** » pour voir s’il le comprend…

    * les considérer comme de véritables « experts » de leur travail (attention à l’idée de standardiser-harmoniser les méthodes… suivant ce que tu entends par là Sosso).

    ** il fût un temps où j’ai eu l’occasion en microélectronique de jouer le rôle de ce naïf pour l’élaboration de spécifications de fabrication, c’était une démarche très pertinente.

    A+

     

    #19902
    Sosso
    Participant

    Bonjour Henri,

    Merci pour ton retour :)

    Ça me donne une bonne idée de l’approche à adopter.

    Le plus dur sera de déterminer les activités « cœur de métier » je pense.

     

    #19904
    Henri
    Participant

    (rebond)

    Non je ne crois pas que cette détermination soit si difficile : en interne les activités ou opérations qui « posent problème » ou qui sont « réservées à certains opérateurs expérimentés » sont certainement déjà connues… Le plus difficile c’est plutôt d’arriver à « extraire » la substantifique moelle de ces tours de main et expériences cumulées ET de les « documenter » de manière transmissible…

    Ma grand-mère faisait un fameux appelé « gâteau à peu près » (pas de recette écrite) dans le four de sa cuisinière à charbon (!) que ses filles n’ont jamais vraiment réussi à faire aussi bon dans leurs fours modernes…

    A+

    #19906
    Sosso
    Participant

    <p style= »text-align: left; »>Henri,</p>
    Belle image pour le gâteau :)

     

    #19924
    THAUMASIA Conseil
    Maître des clés

    Sans en connaître plus sur votre contexte, il peut être intéressant d’identifier les compétences et les savoirs mis en œuvre, de les identifier de manière suffisamment fines pour identifier les modalités (elles sont certainement une combinaisons de plusieurs possibilités) et en organiser le transfert… tout simplement / difficilement.

    #19964
    Sosso
    Participant

    <p style= »text-align: left; »>Bonjour THAUMASIA,</p>
     

    Merci pour votre retour :)

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.