Analyse fonctionnelle : SADT

Forums Management QSE Vos projets d’études Analyse fonctionnelle : SADT

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #18621
    marco85760
    Participant

    Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien en cette période plus ou moins compliquée.

    Pour vous situer dans le contexte ; je suis étudiant en alternance dans une entreprise textile qui est spécialisée dans la transformation de fil. Dans cette entreprise j’ai pour mission de réaliser des procédures et modes opératoires dans tous les services de l’entreprise. Cela permettrait de faire un pas vers l’ISO 9001:2015 et d’autres certifications.

    En ce qui concerne les documents que je réalise, il y a des procédures que j’ai produis sous forme de logigramme et dans ces logigrammes ; on retrouve des étapes qui font l’objet de modes opératoires. A l’heure actuelle j’ai réalisé principalement des documents sur l’utilisation de l’ERP.

    Mais il se trouve que mon alternance se termine fin aout et mon tuteur d’école est venu à l’entreprise et nous a fait part qu’il serait bien de prendre un peu plus de hauteur sur le travail que j’ai fait en élaborant une analyse fonctionnelle sous forme de SADT. Je connais un peu cette méthode car je l’ai utilisé pour décrire une machine à l’école mais je trouve qu’il est compliqué de reprendre cette idée pour l’appliquer au travail que j’ai déjà réalisé.

    De plus, mon entreprise n’a pas l’air réellement séduit par cette outil bien qu’elle souhaite le faire pour mon projet scolaire.

    Donc j’aimerais avoir quelques conseils sur la manière dont je peux traiter la chose tout en sachant que j’ai très peu d’expérience. Je vous remercie par avance. :bye:

    #18625
    THAUMASIA_Academie
    Maître des clés

    Bonsoir,

    Vous avez entièrement raison et votre entreprise également : l’analyse SADT n’est pas appropriée dans le cadre de la description agile, pragmatique et pédagogique d’un logigramme dans votre contexte.

    Elle est plutôt utilisée dans le cadre d’une analyse fonctionnelle, d’une approche système complexe avec de nombreuses interactions.

    Dans ce cas, à moins que votre entreprise ne fabrique la prochaine navette destinée à poser des humains sur Mars : la proposition de votre tuteur est loin d’être opportune.

    Aussi, vous pourriez peut-être adapter cela ainsi :

    – une description des procédures comme vous vous apprêtiez à le faire (logigrammes “simples” comme cela par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=gGbUwlHuDcs&list=PLzI6uqudyS8OhfmmCdhm4dzHXjcSecmht)

    – et un exemple de l’une de ces procédure avec un comparatif “classique” / “SADT” afin d’identifier les avantages, les inconvénients et l’adhésion que cela remporte en interne… ou pas.

    #18635
    marco85760
    Participant

    Re-bonjour et merci pour vos conseils Thaumasia, j’avais déjà vu vos vidéos et elles sont top ;)

    Pour mieux comprendre la chose, mon professeur aimerait je ne me limite pas juste à l’élaboration de procédures. Il voudrait que “je dé zoom” le travail que j’ai fait et partir du niveau zero et ensuite aller dans le détail pour arriver aux modes opératoires.

    Je me suis renseigné et n’est-il pas possible de faire ce genre de chose avec une cartographie de processus ?

    Si c’est le cas auriez-vous des conseils sur la réalisation ce cette cartographie

    A noter que je maitrise peu le sujet et qu’il me reste très peu de temps…

    Je vous remercie par avance :)

    #18636
    THAUMASIA_Academie
    Maître des clés

    Oui, cela est possible, avec les précautions suivantes :

    – l’approche SADT est intéressante au niveau “le plus haut” (cartographie des processus), et à proscrire ensuite parce qu’intéressante “systémiquement” parlant, mais sans aucune vertu pédagogique ou communicante,

    – sauf à être dans une très grande structure, il est approprié de qu’entre le “de-zoom” et le “zoom”, les niveaux ne soient que : PROCESSUS / PROCÉDURES / MODES OPERATOIRES (éviter donc les notions de sous-processus et différenciez les principes de “modes opératoires” détaillant une activité d’une procédure et, si nécessaire, “d’instruction d’utilisation” présentant l’utilisation d’un moyen particulier en dehors de la chronologie d’un mode opératoire),

    Dans ce cas, mes préconisations seraient les suivantes :

    – une description SADT de la cartographie des processus, qui peut alors soit être doublée d’une description des processus, soit être totalement SADT en embarquant, graphiquement, les informations de données d’entrées, de sorties, de ressources, de mesure / surveillance, de procédures nécessaires…

    – intégrez au niveau 1 (processus) les niveaux 2 comme de simples “objets”, boites, que vous zoomez ensuite et, dans les niveaux 2 et 3 (procédures et modes opératoires), les liens vers les autres niveaux 2 et 3 comme les liens vers des “objets / boites” dans lesquels vous pourrez aller à votre guise.

    – et, comme je vous l’ai conseillé : pas de SADT au niveaux 2 ou 3, ou alors… uniquement les données d’entrées et de sorties et les contrôle. Mais même là, au delà de la beauté de la chose, le résultat risque d’être un frein à son déploiement pédagogique.

    Qu’en pensez-vous ?

     

    #18638
    marco85760
    Participant

    Merci pour votre investissement.

    Je vois à peu près votre point de vue mais je ne comprends pas tout. Je suis novice dans le domaine…

    Pour le moment j’ai réalisé 2 procédures (sous forme de logigramme) ; la première étant la réception d’une demande d’article client (de la réception jusqu’à la mise en production). La deuxième approvisionnement en matière première (de l’émission d’un commande à la réception de la matière).

    Donc si je comprends bien je mets ces bloc au niveau 2 et si on zoom on voit la procédure ?

    Pour le niveau 1 je vois pleins d’exemples mais j’ai du mal à m’imaginer la chose…

     

     

    #18639
    THAUMASIA_Academie
    Maître des clés

    :-) Presque…

    Au niveau 1 : la cartographie des processus avec l’ensemble du séquencement et des liens (entrée, sortie, contrôle…) SADT entre les processus et dans leur chronologie. Chaque processus peut être décrit à part, mais cela restera au niveau 1. Les processus “appellent” des procédures (attention : un processus peut appeler plusieurs procédures, une procédure peut être appelée par plusieurs processus).

    Au niveau 2 : les procédures avec leurs descriptions sous forme de logigrammes (par exemple), pas de SADT ici si vous voulez rendez ce système explicite vis à vis des utilisateurs. Ces procédures peuvent faire référence à des modes opératoires.

    Au niveau 3 : les modes opératoires.

    Est-ce que cela vous semble plus clair ?

    Je peux vous envoyer un schéma illustrant cela, mais il n’est plus possible de placer des documents ici. Je vous laisse “arriver” à me poser la question en direct en remontant par mon pseudo :whistle:

     

    #18641
    marco85760
    Participant

    d’accord, je vous ai contacté par mail.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.